L’articulation famille-travail : une problématique en voie de s’imposer

L’articulation famille-travail : une problématique en voie de s’imposer

L’articulation famille-travail : une problématique en voie de s’imposer

L’articulation famille-travail : une problématique en voie de s’imposers

| Ajouter

Référence bibliographique [3817]

Descarries, Francine et Corbeil, Christine. 2005. «L’articulation famille-travail : une problématique en voie de s’imposer». Dans De la conciliation emploi-famille à une politique des temps sociaux , sous la dir. de Diane-Gabrielle Tremblay, p. 61-68. Ste-Foy (Québec): Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Les auteures traitent de l’articulation famille-travail en tant que problématique de recherche et en explicitent les questions et thèmes principaux.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Recension d’écrits et réflexion critique

3. Résumé


« [Les auteures] soulignent que la conciliation emploi-famille est une question de société et une question de rapports sociaux de sexe. Les auteures passent en revue les travaux sur l’articulation famille-travail et soulignent qu’ils mettent en évidence de multiples enjeux individuels, familiaux, professionnels et sociaux. Elles notent que la thématique est devenue un espace important de la recherche en sciences sociales. Les travaux de recherche de ces deux auteures se penchent sur une question précise : comment les mères en emploi, de diverses catégories socioprofessionnelles, pensent et vivent l’articulation famille-travail dans une conjoncture socioéconomique qui, d’une part, valorise l’autonomie et la réalisation de soi à travers la participation au marché du travail tout en continuant d’exercer des pressions à la maternité, mais, d’autre part, exige, dans la majorité des cas, le double salaire familial ou celui de la mère monoparentale pour échapper à l’appauvrissement. C’est à cette question, entre autres, qu’elles s’intéressent dans leur texte. Elles soulignent que la résolution des conflits entre emploi et famille passe par la lutte pour l’amélioration des conditions de travail des femmes (emplois mieux rémunérés, équité salariale, déségrégation du marché du travail), puisqu’elles considèrent que l’amélioration de la situation économique et professionnelle des femmes est essentielle à une meilleure conciliation. » (p. 6)