La migration pour études : l’expérience de retour des diplômés guinéens dans leur pays d’origine après une formation au Canada

La migration pour études : l’expérience de retour des diplômés guinéens dans leur pays d’origine après une formation au Canada

La migration pour études : l’expérience de retour des diplômés guinéens dans leur pays d’origine après une formation au Canada

La migration pour études : l’expérience de retour des diplômés guinéens dans leur pays d’origine après une formation au Canadas

| Ajouter

Référence bibliographique [380]

Barry, Mamadou Gando. 2011. «La migration pour études : l’expérience de retour des diplômés guinéens dans leur pays d’origine après une formation au Canada». Thèse de doctorat, Montréal, Université de Montréal, Département de sociologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Notre recherche a pour objet la migration pour études et plus précisément l’expérience de retour et du non-retour des diplômés guinéens formés au Canada.» (p. iii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Le choix des participants a porté dans un premier temps sur 22 diplômés retournés et vivant à Conakry [en Guinée] qui ont été interviewés en 2006. Dans un second temps sur 9 diplômés qui ont choisi de demeurer au Canada. Les entrevues de ces derniers ont été réalisées en 2009.» (p. 103)

Instruments :
Guides d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


L’étude «[…] s’est attachée, dans un premier temps, à faire ressortir les motivations des étudiants à ‘retourner au pays’ à la fin de leurs études au Canada ou, à l’inverse, à demeurer dans le pays d’accueil. Dans une seconde phase, la recherche s’est intéressée au devenir des enquêtés après leurs études et en particulier à l’insertion ou réinsertion sociale, familiale et professionnelle […]. Enfin, notre étude examine les perspectives d’avenir de l’ensemble de nos répondants; leurs satisfactions et frustrations après le retour en Guinée ou l’installation au Canada, le bilan qu’ils tirent de leur expérience […]. Pour les diplômés retournés en Guinée, l’analyse des données montre que les ‘perspectives d’emploi et de promotion’ ont joué un rôle central dans leur décision de rentrer. Ils sont également nombreux a déclaré avoir choisi le retour pour des raisons familiales. […] Si l’insertion familiale a été facile pour la plupart des diplômés retournés en Guinée, la réinsertion sociale, le retour à des pratiques sociales et à un environnement précaire ‘qu’ils avaient oublié’ semble en revanche avoir été moins aisé. […] La possibilité de trouver un emploi décent au Canada domine également le discours des répondants qui ont choisi de demeurer au pays d’accueil après leur formation. Les répondants ayant choisi de demeurer au Canada évoquent également fréquemment l’idée de ‘sacrifier’ leur retour au profit de ‘l’avenir’ des enfants. […] Enfin, pour bon nombre d’entre eux le ‘retour au pays’ est une perspective jamais écartée, la plupart n’ont jamais coupé le lien avec leur pays d’origine et plusieurs tiennent à faire connaître la culture guinéenne à leurs enfants.» (p. iii-iv)