Le traitement juridique de la mère au foyer : le droit privé et le droit social de la famille québécois à l’aune de l’individualisme

Le traitement juridique de la mère au foyer : le droit privé et le droit social de la famille québécois à l’aune de l’individualisme

Le traitement juridique de la mère au foyer : le droit privé et le droit social de la famille québécois à l’aune de l’individualisme

Le traitement juridique de la mère au foyer : le droit privé et le droit social de la famille québécois à l’aune de l’individualismes

| Ajouter

Référence bibliographique [379]

Barsalou, Dominique. 2011. «Le traitement juridique de la mère au foyer : le droit privé et le droit social de la famille québécois à l’aune de l’individualisme». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, Faculté de droit.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Nous pouvons ainsi énoncer les principaux objectifs de cette recherche de la manière suivante : 1. Observer concrètement comment le droit québécois s’organise autour de la mère au foyer. 2. Nuancer les observations qui portent sur l’individualisation du droit de la famille québécois. 3. Formuler des observations générales sur le droit de la famille québécois.» (p. 7-8)

Questions/Hypothèses :
«[L]’individualisation du droit de la famille québécois se vérifie-t-elle concrètement pour la mère au foyer ? C’est là notre question de recherche.» (p. 6)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Notre démarche consistera à observer et analyser à la fois le droit privé et le droit social de la famille qui s’applique à la mère au foyer au Québec. Nous croyons que cette double analyse constitue un élément original de notre recherche. De surcroît, cette analyse sera placée en lien avec certains contextes de la société contemporaine dans lequel le droit s’insère. Bien que nous sachions notre description partielle et subjective, nous tenterons de mettre en lumière certains aspects intéressants de ces contextes en utilisant principalement la littérature et les données provenant des travaux des sciences sociales.» (p. 8) «Au final, le mémoire démontre que le droit de la famille vise, reconnaît et supporte concrètement très peu la mère au foyer. L’observation de ce cas a plutôt mis en lumière une tendance à la diminution de mesures ou services qui la supportent, tendance qui est notamment liée à la fiscalisation, la contractualisation et l’octroi d’une large discrétion judiciaire.» (résumé)