Le lien entre l’abus sexuel et la qualité du fonctionnement réflexif chez des enfants âgés de 8 à 12 ans

Le lien entre l’abus sexuel et la qualité du fonctionnement réflexif chez des enfants âgés de 8 à 12 ans

Le lien entre l’abus sexuel et la qualité du fonctionnement réflexif chez des enfants âgés de 8 à 12 ans

Le lien entre l’abus sexuel et la qualité du fonctionnement réflexif chez des enfants âgés de 8 à 12 anss

| Ajouter

Référence bibliographique [3709]

Hanlon, Amy. 2005. «Le lien entre l’abus sexuel et la qualité du fonctionnement réflexif chez des enfants âgés de 8 à 12 ans». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, Département de psychologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le but de cette recherche est de vérifier le lien qui existe entre l’abus sexuel, le fonctionnement réflexif et la dissociation chez des enfants âgés de 8 à 12 ans. » (p. i)

Questions/Hypothèses :
« Il est postulé que les enfants qui ont été victimes d’abus sexuels auront un niveau de fonctionnement réflexif plus faible que les enfants du groupe de comparaison. Au niveau de la dissociation, il est supposé que les enfants du ’groupe abus’ ont des degrés de dissociation plus élevés que les enfants du ’groupe non-abus’. […] Nous prévoyons que les enfants exprimant une dissociation clinique auront un fonctionnement réflexif significativement plus bas que les enfants du groupe ’dissociation non clinique’. […] Il est présumé que les enfants du ’groupe abus’ ont plus tendance à souffrir de dissociation clinique et de trouble dissociatif (dissociation pathologique) comparé aux enfants du ’groupe non-abus’. » (pp. 14-15)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« L’échantillon utilisé lors de cette étude est constitué de 16 enfants abusés et de 16 enfants non abusés [âgés de 8 à 12 ans]. » (p. i)

Instruments :
« Les versions traduites du CAI : Child Attachment Interview (Target, Fonagy, Shmueli-Goetz, Datta & Schneider, 1999) et du Child Dissociation Cheklist (Putnam, Helmers & Trickett, 1993). » (p. i)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Le but de cette recherche est de vérifier le lien qui existe entre l’abus sexuel, le fonctionnement réflexif et la dissociation chez des enfants âgés de 8 à 12 ans. […] Un pairage minutieux des participants a été effectué afin de s’assurer de la similarité des deux groupes au niveau de l’âge, du sexe et du revenu familial. Nous avons effectué une entrevue […] avec l’enfant qui a été enregistrée sur bande vidéo. Les analyses statistiques démontrent que les enfants qui ont été victimes d’abus sexuel ont un fonctionnement réflexif significativement plus faible que les enfants du groupe de comparaison. Les enfants du ’groupe abus’ ont recours plus fréquemment à la dissociation que les enfants n’ayant pas subi de traumatisme sexuel. Lorsque les deux groupes sont fusionnés, pour ensuite être séparés selon le type de dissociation exprimé, les résultats démontrent que les enfants du groupe ’dissociation clinique’ ont un fonctionnement réflexif significativement plus faible que les enfants du groupe ’dissociation non clinique’. Une dernière analyse démontre que les enfants du groupe ’Abus’ ont plus tendance à souffrir de dissociation clinique et de trouble dissociatif comparés aux enfants du groupe ’non-abus’. Les résultats de cette étude nous incitent à poursuivre nos recherches dans le domaine du fonctionnement réflexif, de l’attachement et de la dissociation. » (p. i)