Pauvreté des familles monoparentales et parcours professionnel des mères après la rupture

Pauvreté des familles monoparentales et parcours professionnel des mères après la rupture

Pauvreté des familles monoparentales et parcours professionnel des mères après la rupture

Pauvreté des familles monoparentales et parcours professionnel des mères après la rupture s

| Ajouter

Référence bibliographique [3688]

Juby, Heather, Le Bourdais, Céline, Marcil-Gratton, Nicole et Rivest, Louis-Paul. 2005. «Pauvreté des familles monoparentales et parcours professionnel des mères après la rupture ». Recherches Sociographiques, vol. 46, no 2, p. 217-243.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs

Intentions : « Notre principal objectif est d’éclairer les liens entre famille, travail et trajectoire économique durant la transition à la monoparentalité. Pour cela, nous allons mettre les mères séparées ou divorcées « en contexte », en reliant leur nouvelle situation à leur réalité antérieure. » (p. 220)
Questions/Hypothèses : « Cette rupture matrimoniale s’accompagne-t-elle nécessairement d’une coupure économique et professionnelle? L’importance de la coupure est-elle liée au parcours professionnel antérieur de la mère? Après la séparation, qu’est-ce qui incite une mère à quitter le marché du travail, ou à prendre un emploi à plein temps alors qu’elle était inactive? Quels aléas économiques la nouvelle famille monoparentale prise en charge par la mère traverse-t-elle? » (p. 220)

2. Méthode

Échantillon/Matériau :
- Matériau : « Les informations fournies par le panel de répondants des trois premiers cycles de l’Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ) » (p. 217) sont utilisées aux fins de cette étude.
- Échantillon : 450 mères séparées et ayant la garde de leur(s) enfant(s).
Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Cet article « [examine] les liens entre famille, travail et trajectoire économique durant la transition vers la monoparentalité. [...] [N]ous vérifions si l’activité de la mère chef de famille monoparentale est influencée en regard de ses caractéristiques antérieures à la rupture : présence sur le marché du travail, revenu, niveau d’instruction, nombre et âge des enfants, notamment. On constate que le travail et la trajectoire économique antérieurs de la mère sont étroitement liés à la situation économique future de la famille monoparentale. » (p. 217)