L’incarcération du père : expérience et besoins des familles

L’incarcération du père : expérience et besoins des familles

L’incarcération du père : expérience et besoins des familles

L’incarcération du père : expérience et besoins des familless

| Ajouter

Référence bibliographique [3666]

Lafortune, Denis, Barrette, Martine et Brunelle, Natacha. 2005. «L’incarcération du père : expérience et besoins des familles ». Criminologie, vol. 38, no 1, p. 163-187.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« La problématique des pères détenus soulève de nombreuses questions relatives aux rôles et fonctions habituellement assumés par ces derniers, aux différentes étapes qui jalonnent la peine (arrestation, détention, libération) et aux services qui pourraient être offerts aux familles. [Cet article tente] d’éclairer ces trois questions. » (p. 165)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
En ce qui a trait à la recension d’écrits, l’auteur retient plusieurs textes traitant du rôle du père et des conséquences de son absence, de la vie carcérale, ainsi que de la problématique spécifique des pères détenus.
En ce qui a trait à l’enquête empirique, l’auteur a interrogé dans le cadre de cette étude 19 pères séjournant en maison de transition, ainsi que sept de leurs conjointes et deux de leurs enfants.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« [Les pères incarcérés interviewés dans le cadre de cette étude] disent n’avoir pu compter que sur le soutien de leur réseau informel (essentiellement, la famille et la belle-famille). Le soutien formel, offert par les différents services ou ressources qui pourraient œuvrer auprès des familles, est décrit comme lacunaire. C’est au moment de l’arrestation et de celui de la remise en liberté que les besoins d’intervention semblent plus pressants. Lors de l’arrestation, les familles désirent pouvoir bénéficier de renseignements et de conseils sur le déroulement du processus judiciaire et du procès. Durant la détention proprement dite, les répondants souhaitent l’amélioration des lieux réservés aux visites familiales, tel l’aménagement de salles pouvant favoriser les activités parents-enfants, ainsi que l’implantation d’un système de transport offrant plus de facilité. Lors de la réunification familiale, les pères et leurs conjointes ont également dit souhaiter être mieux encadrés par un programme ou une intervention visant spécifiquement les pratiques parentales. » (p. 163)