Éthique et droit en matière d’adoption

Éthique et droit en matière d’adoption

Éthique et droit en matière d’adoption

Éthique et droit en matière d’adoptions

| Ajouter

Référence bibliographique [3648]

Lavallée, Carmen. 2005. «Éthique et droit en matière d’adoption». Dans Familles en mouvance : quels enjeux éthiques? , sous la dir. de Françoise-Romaine Ouellette, Joyal, Renée et Hurtubise, Roch, p. 209-224. Sainte-Foy (Québec): Les Presses de l’Université Laval.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Cet article questionne les interrelations souvent ambiguës entretenues par l’éthique et le droit en matière d’adoption, ce qui nous amène à questionner l’existence d’un droit à l’enfant ou, plus justement, à s’interroger sur les limites possibles au désir d’enfant, qui ne pourraient se justifier que par une conception autonome de l’enfant, qui irait au-delà du projet parental des adultes qui désirent se le rattacher. » (p. 210)

Question :
« Les règles juridiques qui régissent la filiation adoptive favorisent-elles ou nuisent-elles à la coexistence pacifique des différents acteurs? » (p. 210)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Essai

3. Résumé


Après avoir décrit comment le « désir d’enfant » ainsi que l’avènement de la Charte canadienne des droits et libertés (qui a entraîné un engouement sans précédent pour l’interprétation constitutionnalisée des droits fondamentaux (p. 211)), mettent en lumière des questionnements nouveaux en matière d’adoption, l’auteure soulève une question : « Le principe démocratique du droit à l’égalité des personnes peut-il être transposé directement et sans nuance dans le cadre restreint de la famille? » (p. 214) Pour y répondre, elle se penche sur le rôle et la place de l’enfant dans nos sociétés ainsi que sur leurs reflets juridiques. Lavallée conclut sur la nécessité de prendre en compte, dans les débats, non seulement de l’importance de la protection de l’enfant, souvent surtout matérielle, mais aussi d’insister sur le fait que l’adoption est une « [...] institution de filiation qui vise à assurer une place généalogique dans le champ de la parenté. » (p. 221)