À quoi servent les paradigmes dominants et quelles en sont les conséquences pour la pratique? Un exemple dans le domaine familial

À quoi servent les paradigmes dominants et quelles en sont les conséquences pour la pratique? Un exemple dans le domaine familial

À quoi servent les paradigmes dominants et quelles en sont les conséquences pour la pratique? Un exemple dans le domaine familial

À quoi servent les paradigmes dominants et quelles en sont les conséquences pour la pratique? Un exemple dans le domaine familials

| Ajouter

Référence bibliographique [3631]

Leduc, Francine. 2005. «À quoi servent les paradigmes dominants et quelles en sont les conséquences pour la pratique? Un exemple dans le domaine familial ». Intervention, no 122, p. 195-204.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’auteur invite les intervenants à réfléchir à leurs croyances au sujet des familles, des ruptures familiales et de la place du père. Ces croyances et préjugés ont un impact sur la pratique professionnelle. » (p. 195)

2. Méthode


Type de traitement des données :
- Analyse de contenu et analyse théorique

3. Résumé


« Dans cet article, nous allons examiner trois paradigmes dominants qui entourent la famille. Ceux-ci seront examinés en lien avec l’une des conséquences les plus sérieuses des ruptures, soit la tendance marquée à l’exclusion du père de la vie de ses enfants. Les ruptures conjugales soulèvent les passions. Des enjeux fondamentaux sont en cause : la redéfinition des droits des enfants et des parents dans le contexte de rupture conjugale. Nous allons revoir quelques définitions, identifier les paradigmes courants et réexaminer les données disponibles. À l’aide d’une série de questions, nous invitons les lecteurs à revoir les croyances usuelles sur la question. » (p. 195)