Conditions de logement des ménages immigrants au Québec : une réalité contrastée

Conditions de logement des ménages immigrants au Québec : une réalité contrastée

Conditions de logement des ménages immigrants au Québec : une réalité contrastée

Conditions de logement des ménages immigrants au Québec : une réalité contrastées

| Ajouter

Référence bibliographique [3622]

Leloup, Xavier et Ferreira, Virginie. 2005. Conditions de logement des ménages immigrants au Québec : une réalité contrastée. Montréal: La Société d’habitation du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« [É]tablir un portrait factuel des conditions de logement des ménages immigrants [...]. » (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’auteur a utilisé les données des recensements de 1996 et de 2001 de Statistique Canada.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« La première partie reprend les caractéristiques sociodémographiques et socioéconomiques des ménages immigrants. Le premier chapitre s’attache à quantifier l’immigration au Québec, à en décrire les origines et les évolutions au fil du temps, à en mesurer la répartition et la mobilité dans l’espace québécois. Le deuxième chapitre revient sur les caractéristiques d’âge des soutiens de ménages et qualifie l’immigration au Québec quant au genre de ménage qu’elle y compose. Enfin, le troisième chapitre de la première partie s’intéresse au niveau socioéconomique des ménages immigrants. La seconde partie du profil est consacrée entièrement aux conditions de logement des ménages immigrants. Dans trois chapitres, seront successivement abordées les questions du mode d’occupation des logements (chapitre 4), de leur accessibilité économique pour les ménages immigrants (chapitre 5) et de leur confort en fonction de la taille et de l’état (chapitre 6). Un dernier chapitre (chapitre 7) tente de préciser s’il existe des profils types de conditions de logement des ménages immigrants dans les arrondissements de Montréal qui accueillent une proportion significative de ces ménages. » (p. 11)