Les enfants hyperactifs : mieux les connaître pour mieux intervenir

Les enfants hyperactifs : mieux les connaître pour mieux intervenir

Les enfants hyperactifs : mieux les connaître pour mieux intervenir

Les enfants hyperactifs : mieux les connaître pour mieux intervenirs

| Ajouter

Référence bibliographique [3619]

Lemelin, Geneviève et Daoust, Nathalie. 2005. «Les enfants hyperactifs : mieux les connaître pour mieux intervenir ». Défi jeunesse, vol. 12, no 1, p. 2-6.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Alors que l’hyperactivité est un symptôme simple, qui fait partie du TDA/H (trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité) et qui accompagne souvent d’autres problématiques infantiles, le TDA/H est un trouble complexe en soi. L’objectif de cet article est de mieux définir ce qui est propre au TDA/H. » (p. 2)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« En résumé, le TDA/H est un trouble qui touche des milliers d’enfants au Québec. Le profil de ces enfants est souvent complexe, le TDA/H étant accompagné de troubles associés dans la majorité des cas. Les enfants desservis par les centres jeunesse du Québec sont particulièrement touchés par ce trouble, ou du moins, manifestent des symptômes d’hyperactivité, d’inattention ou d’impulsivité. Quel intervenant n’a pas, à l’intérieur de sa charge de travail, au moins un enfant portant ce diagnostic ou pour lequel on soupçonne cette psychopathologie? Le TDA/H est de plus en plus présent chez la clientèle des centres jeunesse et il nous apparaît nécessaire de s’y attarder, étant donné le caractère multiproblématique du tableau symptomatique des enfants dont nous avons la responsabilité. L’intervention auprès des enfants atteints du TDA/H et qui sont à la fois victimes de maltraitance comporte des limites et une complexité plus grande que l’intervention auprès des enfants ayant seulement le TDA/H. Il serait intéressant de s’attarder à la particularité du diagnostic du TDA/H chez les enfants desservis par les centres jeunesse et le défi que représente l’élaboration d’interventions adaptées aux besoins multiples de ces enfants. » (p. 6)