Lutter contre le tabac et promouvoir l’allaitement au Québec : un défi

Lutter contre le tabac et promouvoir l’allaitement au Québec : un défi

Lutter contre le tabac et promouvoir l’allaitement au Québec : un défi

Lutter contre le tabac et promouvoir l’allaitement au Québec : un défis

| Ajouter

Référence bibliographique [3611]

Lepage, Mario, Dumas, Louise et Renaud, Lise. 2005. «Lutter contre le tabac et promouvoir l’allaitement au Québec : un défi ». Santé Publique, vol. 17, no 4, p. 637-648.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Questions/Hypothèse :
« Le tabagisme prédispose-t-il les mères à choisir le biberon plutôt que l’allaitement? Est-il un facteur de sevrage précoce de l’allaitement? Doit-on privilégier les interventions en cessation tabagique, promouvoir l’allaitement ou cibler les deux objectifs à la fois? Mais d’abord, connaissons-nous les effets du tabac sur l’allaitement? Savons-nous qui sont ces mères qui fument et comment les influencer à allaiter et à cesser de fumer? » (p. 638)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Au Québec, les taux d’allaitement sont déplorables et encore plus chez les mères fumeuses. Les intervenants en santé publique cherchent à augmenter les taux d’allaitement et à éliminer le tabagisme. Doit-on ’prioriser’ les interventions pour lutter contre le tabac, promouvoir l’allaitement ou cibler ces deux objectifs à la fois? Cet article tente de trouver des réponses scientifiques à cette question à travers une revue de littérature exhaustive des dix dernières années. On remarque que les mères fumeuses allaitent moins, sont plus jeunes, moins scolarisées et plus défavorisées. De plus, les mères qui allaitent et qui fument cessent plus rapidement l’allaitement que les mères non fumeuses. Or, la période de la grossesse est un moment privilégié pour cesser la consommation de tabac, mais le taux de rechute après la naissance est très élevé. Devant la difficulté à cesser de fumer ou à maintenir l’abstinence tabagique, ces mères devraient malgré tout allaiter puisque les effets bénéfiques de l’allaitement aideraient à réduire les méfaits du tabagisme. L’utilisation du timbre de nicotine peut être envisagée dans un but d’augmenter la cessation tabagique. Jusqu’à présent, peu d’études ont été réalisées chez les femmes allaitantes fumeuses. L’utilisation des substituts nicotiniques sur une base régulière demeure un enjeu afin de mieux évaluer les risques à court et à moyen terme. » (p. 637)