Identité et rapport à la culture arabo-musulmane : enquête exploratoire auprès de jeunes adultes d’origine maghrébine résidant à Montréal

Identité et rapport à la culture arabo-musulmane : enquête exploratoire auprès de jeunes adultes d’origine maghrébine résidant à Montréal

Identité et rapport à la culture arabo-musulmane : enquête exploratoire auprès de jeunes adultes d’origine maghrébine résidant à Montréal

Identité et rapport à la culture arabo-musulmane : enquête exploratoire auprès de jeunes adultes d’origine maghrébine résidant à Montréals

| Ajouter

Référence bibliographique [360]

Bénaïche, Rahabi. 2011. «Identité et rapport à la culture arabo-musulmane : enquête exploratoire auprès de jeunes adultes d’origine maghrébine résidant à Montréal». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de sociologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette étude tente de comprendre les mutations identitaires d’un groupe de Maghrébins ayant migré au Québec.» (p. vii)

Questions/Hypothèses :
«[L]a question principale de recherche est de savoir comment les répondants de l’échantillon sélectionné articulent la religion comme pôle identitaire ainsi que leur attachement à la culture d’origine et nationale à travers l’expérience migratoire.» (p. 1) L’auteure propose l’hypothèse suivante: «[…] dans le cadre de l’expérience migratoire, ces jeunes de culture maghrébine élaborent des stratégies identitaires en réaction à l’acculturation et développent une certaine hybridité culturelle.» (p. 61)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Notre échantillon de onze individus appartient à la communauté maghrébine vivant à Montréal issue de la première génération et de la génération 1.5. [c’est-à-dire les immigrants arrivés à Montréal avant l’âge de dix ans]. Trois répondants sont arrivés à Montréal à l’âge adulte récemment (moins de cinq ans) et ont donc été socialisés ailleurs. Quatre de nos répondants sont arrivés eux aussi à l’âge adulte, mais sont installés au Québec, pour certains, depuis plus de 10 ans. Enfin, les quatre derniers sont arrivés au Québec en bas âge.» (p. 55)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Cette recherche propose une analyse des transformations identitaires à travers trois grandes modalités proposées, soit la primauté de l’identité ethnique et culturelle, la primauté de l’identité religieuse et l’identité hybride. Nous avons constaté que, chez les répondants étudiés, l’âge et le nombre d’années passées dans le pays d’accueil se sont révélés être des facteurs influant sur l’attachement ou le détachement à certaines valeurs de la culture d’origine. Il s’est avéré que l’identité pouvait être hybride par le syncrétisme amalgamant les traits de la culture d’origine et de la culture du pays d’accueil. Ainsi, l’identité se forge selon de multiples facteurs et varie d’une personne à l’autre. Alors que plusieurs théories soutiennent une homogénéisation culturelle, conséquence de la mondialisation, nous constatons dans ce mémoire que la globalisation telle que nous la concevons aujourd’hui ne semble pas être un élément de standardisation des pratiques culturelles et religieuses.» (p. vii) La famille et ses valeurs participent à la construction identitaire des jeunes interrogés pour l’élaboration de cette recherche.