With Dads Around, Kids Are Sound: Assessing the Effects of a Fathers’ Support Program with Military Fathers

With Dads Around, Kids Are Sound: Assessing the Effects of a Fathers’ Support Program with Military Fathers

With Dads Around, Kids Are Sound: Assessing the Effects of a Fathers’ Support Program with Military Fathers

With Dads Around, Kids Are Sound: Assessing the Effects of a Fathers’ Support Program with Military Fatherss

| Ajouter

Référence bibliographique [3577]

Mayer, Jeremy. 2005. «With Dads Around, Kids Are Sound: Assessing the Effects of a Fathers’ Support Program with Military Fathers». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université McGill, École de travail social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« The primary goal of this study is to explore the subjective realities of military families with a specific focus on fathers. What was their experience of being in the support program, ’With Dads Around Kids Are Sound’ (Thibaudeau, Renaud, & Beauchamp, 1996) offered by the researcher at the KMFRC in Kingston, Ontario? It is hoped that the date collected may shed light on useful intervention strategies, and as a result, military families will receive more effective support in the future. » (p. 9)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« The final sample size consists of 10 participants: seven military fathers and three spouses. » (p. 25)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Les pères ont décrit qu’ils vivaient deux problèmes importants : soit un conflit au niveau de leurs rôles ainsi qu’un désir de prévenir des problèmes familiaux. D’après leurs témoignages, le programme semble avoir été aidant. La normalization [sic], le support de leurs pairs, et le fait d’apprendre des techniques pour résoudre des problèmes familiaux furent nommés comme étant les bénéfices principaux. Leurs recommendations [sic] pour améliorer le programme étaient qu’il soit offert sur une base continuelle, qu’un chapitre sur la vie militaire soit ajouté au manuel pour pères, et qu’il y ait plus de flexibilité durant les sessions de groupe pour permettre plus d’échanges informels. Les implications au niveau des politiques, de la recherche et de la pratique clinique pour les travailleurs sociaux sont également mentionnées. » (p. iii)