Interactions parent/enfant, maintien de la culture d’origine et développement cognitif et moteur d’enfants de l’adoption internationale au Québec

Interactions parent/enfant, maintien de la culture d’origine et développement cognitif et moteur d’enfants de l’adoption internationale au Québec

Interactions parent/enfant, maintien de la culture d’origine et développement cognitif et moteur d’enfants de l’adoption internationale au Québec

Interactions parent/enfant, maintien de la culture d’origine et développement cognitif et moteur d’enfants de l’adoption internationale au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [3572]

Migneault, Chantal. 2005. «Interactions parent/enfant, maintien de la culture d’origine et développement cognitif et moteur d’enfants de l’adoption internationale au Québec». Thèse de doctorat, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de psychologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « Décrire l’évolution de développement cognitif et moteur des enfants à leur arrivée au Québec, 3 mois plus tard (à des âges différents, mais après une durée de vie similaire dans une famille adoptive) et lorsqu’ils ont 3 ans (à un âge identique, mais après une durée de vie différente dans la famille adoptive). Nous examinerons ensuite les résultats selon l’âge de l’enfant à l’arrivée et son pays d’origine [...];
- La recherche a pour deuxième objectif d’examiner la qualité des conduites interactives mère/enfant, père/enfant et de vérifier s’il y a un lien entre la qualité des interactions et les scores de développement cognitif et moteur des enfants. On observe également, aux trois mêmes moments, si les conduites sociales de l’enfant diffèrent selon qu’il interagit avec sa mère ou son père [...];
- Regarder si d’autres caractéristiques du contexte familial sont associées aux conduites interactives ou au développement des enfants. Les caractéristiques du milieu d’adoption sont liées aux parents (indice de stress) ou à la présence d’une fratrie [...];
- À identifier et à comparer les pratiques de maintien de la culture d’origine chez les familles québécoises quand l’enfant est âgé de 3 ans. Nous regardons si les moyens mis en place pour favoriser le maintien culturel sont associés au pays d’origine, au choix du pays et du prénom, à une fratrie de même origine étrangère ou encore aux connaissances sur le pays de naissance que possèdent les parents. » (p. 18-19)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Cent vingt et une familles québécoises et 123 jeunes enfants récemment adoptés de l’étranger (2 couples de jumeaux font partie de l’échantillon) participent à l’étude. » (p. 21)

Instruments :
« Les grilles d’observation, élaborées pour l’étude (Appendice B), s’inspirent de grilles similaires (Cousineau, 2004; Laflammes et al., 2002; Leroux, 1998; Pomerleau et al., 2003). Nous enregistrons les sessions d’interaction sur bande vidéo. [...] Nous utilisons sept grilles qualitatives et quatre grilles quantitatives pour encoder les conduites interactives du parent. Nous observons la participation générale de l’enfant à l’aide d’une grille qualitative et de trois grilles quantitatives [...]. » (p. 23)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu et statistique

3. Résumé


« Les expériences offertes dans l’environnement de vie du nourrisson influencent son développement. Quand ce premier environnement présente des conditions de privation, l’enfant est plus à risque de connaître divers retards. Cette situation correspond souvent à celle des enfants de l’adoption internationale avant leur arrivée dans le pays d’accueil. L’évolution rapide de leur état physique et de leur développement global a suscité beaucoup de questionnements de recherche. Au Canada, le Québec est la province où se réalise le plus grand nombre d’adoptions de l’étranger. Depuis 1991, environ 900 adoptions se font chaque année. La présente thèse s’inscrit dans le cadre d’une étude longitudinale visant à décrire l’état de santé et le développement d’enfants de l’adoption étrangère. Elle a pour but de dégager les éléments qui pourraient expliquer l’état du développement des enfants à leur arrivée au Québec et son évolution dans les premières années qui suivent. » (p. xii)