De la collaboration au partenariat : Analyse de recensions antérieures et prospectives en matière d’éducation inclusive

De la collaboration au partenariat : Analyse de recensions antérieures et prospectives en matière d’éducation inclusive

De la collaboration au partenariat : Analyse de recensions antérieures et prospectives en matière d’éducation inclusive

De la collaboration au partenariat : Analyse de recensions antérieures et prospectives en matière d’éducation inclusives

| Ajouter

Référence bibliographique [3563]

Moreau, André C., Robertson, Andrée et Ruel, Julie. 2005. «De la collaboration au partenariat : Analyse de recensions antérieures et prospectives en matière d’éducation inclusive ». Education et francophonie, vol. XXXIII, no 2, p. 142-160.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Que faut-il comprendre des concepts de collaboration, de concertation, de coopération ou de partenariat? Comment les distinguer? Quel est le sens de la collaboration dans une pédagogie d’inclusion? Cet article veut présenter un éclairage sur ces principaux concepts en s’appuyant sur les recensions antérieures des études sur les pratiques éducatives de collaboration en milieux préscolaires inclusifs. » (p. 144)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Revue de littérature

3. Résumé


« Dans une perspective de promotion des pratiques éducatives inclusives en milieu préscolaire, ce texte fait la synthèse des recensions antérieures d’études sur la collaboration, la concertation, la coopération et le partenariat. L’analyse de ces recensions antérieures précise les principaux concepts appliqués à différents domaines : scolaire, travail d’équipe-école, milieux cliniques… Ces relations antérieures mettent en valeur l’importance des relations de collaboration et de concertation dans l’établissement d’un partenariat interorganisme. Parmi les avantages, le travail en collaboration favorise une hausse de la capacité de développer, d’optimiser, d’améliorer, d’accélérer et de changer les façons de faire de l’organisation : l’amélioration de la qualité des services. Les auteurs terminent en relevant les pistes de recherche et de développement en matière d’éducation inclusive. Ils retiennent un modèle de programme virtuel de perfectionnement comme outil d’apprentissage à la collaboration et au partenariat et de développement de pratiques d’inclusion des enfants ayant des besoins particuliers. » (p. 142)