Étude comparée sur la réussite scolaire en milieu collégial selon une approche d’écologie sociale

Étude comparée sur la réussite scolaire en milieu collégial selon une approche d’écologie sociale

Étude comparée sur la réussite scolaire en milieu collégial selon une approche d’écologie sociale

Étude comparée sur la réussite scolaire en milieu collégial selon une approche d’écologie sociales

| Ajouter

Référence bibliographique [3454]

Roy, Jacques et Mainguy, Nicole. 2005. Étude comparée sur la réussite scolaire en milieu collégial selon une approche d’écologie sociale. Sainte-Foy, Québec; Montréal: Cégep de Sainte-Foy, Observatoire jeunes et société (INRS).

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Les auteurs de cette étude se proposent d’«[...] intégrer les diverses dimensions sociales qui interfèrent sur la trajectoire scolaire de l’étudiant.» (p.4)

Questions/Hypothèses :
«Dans le cadre de la présente recherche, nous nous sommes intéressés à la réussite scolaire dans le contexte général du rapport entre le jeune et la société. Dans quelle mesure ce rapport peut-il conditionner la trajectoire de l’étudiant et de quelle manière?» (p.4)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Étudiants et intervenants provenant de trois cégeps : le Cégep de la Gaspésie et des Îles, le Cégep de Sainte-Foy et le Cégep du Vieux-Montréal.

Instruments :
Questionnaire
Guide d’entrevue de groupe

Type de traitement des données :
Analyse statistique
Analyse de contenu

3. Résumé


«Afin de rendre opérationnel l’examen du rapport de l’étudiant à la société dans le contexte de la réussite scolaire, nous avons retenu un modèle d’écologie sociale [...] Pour l’essentiel, précisons que, pour les fins de la recherche, ce modèle s’applique à examiner les liens existants entre l’étudiant et ses différents environnements que sont, par exemple, le cégep, la famille, le réseau social, le milieu de travail, etc. Dans un second temps, ces ’liens’ seront évalués sous l’angle de leur impact sur la réussite. Par ce modèle, on retient l’idée que la recherche vise à mieux comprendre l’influence des facteurs sociaux variés sur la réussite scolaire dans la perspective de leur interaction entre eux, de la synergie qu’ils génèrent lorsqu’ils agissent de façon concommitante sur le parcours scolaire de l’étudiant.» (p.4) En ce qui concerne plus particulièrement la famille, les auteurs s’intéressent à la qualité des relations avec les parents, au degré d’encouragement aux études, au soutien financier ainsi qu’à l’incidence de la scolarité des parents sur la trajectoire scolaire de l’étudiant.