Les modèles d’intégration sociale d’élèves fréquentant les écoles ethnoreligieuses au Québec

Les modèles d’intégration sociale d’élèves fréquentant les écoles ethnoreligieuses au Québec

Les modèles d’intégration sociale d’élèves fréquentant les écoles ethnoreligieuses au Québec

Les modèles d’intégration sociale d’élèves fréquentant les écoles ethnoreligieuses au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [3434]

Sercia, Pierre. 2005. «Les modèles d’intégration sociale d’élèves fréquentant les écoles ethnoreligieuses au Québec». Thèse de doctorat, Montréal, Université de Montréal, Département d’administration et fondements de l’éducation.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« La présente recherche aborde la question de l’intégration sociale des enfants qui fréquentent des écoles ethnoreligieuses. Son objectif principal est double. Elle vise d’une part à mesurer les différents facteurs de l’intégration sociale chez les élèves d’origines immigrantes [sic] qui fréquentent des écoles ethnoreligieuses et d’autre part, à comparer ces résultats avec d’autres élèves d’origines immigrantes (sic) fréquentant des écoles publiques. » (p. 1)

Questions/Hypothèses :
« L’homogénéité de la clientèle scolaire en termes d’origine ethnique ou de religion influence-t-elle l’intégration sociale des élèves? En d’autres termes, nous nous interrogeons sur des différences significatives au niveau des composantes de l’intégration sociale pouvant exister entre les élèves arméniens, juifs et musulmans fréquentant des écoles ethnoreligieuses et leurs pairs fréquentant des écoles publiques hétérogènes. » (p. 60)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Élèves de secondaire quatre et cinq fréquentant quatre écoles privées francophones enthnoreligieuses de Montréal : une école musulmane (55 élèves), une école arménienne (75 élèves) et deux écoles juives Maimonide (110 élèves), ainsi qu’un groupe de comparaison, un échantillon de 160 élèves tiré d’une recherche précédente (1995 : 2718 élèves de secondaire cinq fréquentant 18 écoles publiques francophones de Montréal).

Instruments :
Questionnaire « Vécu scolaire et social des élèves scolarisés dans les écoles secondaires de l’île de Montréal » (McAndrew), comportant 86 questions et sous-questions touchant les usages linguistiques, les valeurs, le rapport à la société d’accueil et le rapport au groupe d’origine.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Cette étude porte sur l’impact de la fréquentation d’une école ethnoreligieuse sur diverses dimensions de l’intégration sociale telles que mesurées au sein de groupes d’élèves de quatrième et cinquième secondaires fréquentant des écoles ethnoreligieuses francophones du Québec. Elle s’inscrit dans la suite des travaux d’une équipe multidisciplinaire de l’Université de Montréal (McAndrew 1995-99) qui portait sur l’intégration sociale des élèves d’origine immigrante, dont elle reprend une version modifiée du questionnaire ’Vécu scolaire et social des élèves scolarisés dans les écoles secondaires de l’île de Montréal’. Dans un premier temps, les analyses démontrent qu’il existe certaines différences significatives entre les élèves arméniens, juifs et musulmans fréquentant ces écoles, notamment en ce qui concerne le rapport au groupe d’origine et la participation à la culture de la société d’accueil. Dans un deuxième temps, l’auteur compare ces élèves avec un groupe de référence formé d’élèves arméniens, juifs et musulmans fréquentant des écoles secondaires publiques. Ce groupe de comparaison provient de la banque de données de l’équipe McAndrew. Les résultats révèlent certaines différences significatives, notamment en ce qui concerne le rapport au groupe d’origine, l’ouverture aux autres groupes culturels, la participation à la culture de la société d’accueil, l’implication scolaire et la qualité des relations interethniques. » (p. iii)