De l’agressivité à la maternité : Étude longitudinale sur 30 ans auprès de filles agressives devenues mères : trajectoires de leur agressivité durant l’enfance, indicateurs de leurs caractéristiques parentales et développement de leurs enfants

De l’agressivité à la maternité : Étude longitudinale sur 30 ans auprès de filles agressives devenues mères : trajectoires de leur agressivité durant l’enfance, indicateurs de leurs caractéristiques parentales et développement de leurs enfants

De l’agressivité à la maternité : Étude longitudinale sur 30 ans auprès de filles agressives devenues mères : trajectoires de leur agressivité durant l’enfance, indicateurs de leurs caractéristiques parentales et développement de leurs enfants

De l’agressivité à la maternité : Étude longitudinale sur 30 ans auprès de filles agressives devenues mères : trajectoires de leur agressivité durant l’enfance, indicateurs de leurs caractéristiques parentales et développement de leurs enfantss

| Ajouter

Référence bibliographique [3424]

Stack, Dale M., Serbin, Lisa A., Grunzeweig, Naomi, Temcheff, Caroline E., De Genna, Natacha, Ben-Dat Fisher, Dahlia, Hodgins, Sheilagh, Schwartzman, Alex E. et Ledingham, Jane E. 2005. «De l’agressivité à la maternité : Étude longitudinale sur 30 ans auprès de filles agressives devenues mères : trajectoires de leur agressivité durant l’enfance, indicateurs de leurs caractéristiques parentales et développement de leurs enfants ». Criminologie, vol. 38, no 1 (Printemps), p. 39-56.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Nous souhaitons : (1) établir les trajectoires des filles qui mènent de l’agressivité dans l’enfance au développement négatif à l’âge adulte, (2) établir les indicateurs de santé et les facteurs physiologiques connexes qui comportent des risques pour les filles agressives et leurs enfants et (3) évaluer comment l’agressivité à l’enfance se répercute sur le rôle maternel et le développement de la prochaine génération. Enfin, les retombées de nos conclusions seront discutées. » (p. 40)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« L’Enquête longitudinale sur les risques de l’Université Concordia (Concordia Longitudinal Risk Project, CLRP) est une enquête intergénérationnelle toujours en cours, lancée en 1976-1978 [...], lorsque les parents des jeunes participants actuels étaient eux-mêmes enfants. » (p. 43)
« Un échantillon intergénérationnel de 1 770 sujets vivant à Montréal, dont un sous-échantillon de plus de 200 filles dites très agressives, et [...] un échantillon de garçons agressifs et un groupe témoin composé d’enfants des deux sexes. » (p. 40)

Instruments :
Pupil Evaluation Inventory (PEI, Pekarik et al., 1976)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« L’agressivité chez les filles tend à ne pas se manifester de la même façon que chez les garçons; de plus, elle suit une trajectoire longitudinale particulière. Les filles agressives envers leurs pairs ne se caractérisent pas tant par leurs manifestations de délinquance et de criminalité; elles s’orientent plutôt vers une trajectoire de troubles sociaux et de santé mentale qui, à terme, compromet leur avenir scolaire, social et professionnel, de même que leur état de santé physique. Les compétences parentales des filles agressives, de même que le fonctionnement de leur famille, peuvent aussi être affectées; dans ce cas, c’est la socialisation, la santé et le développement de toute une nouvelle génération d’enfants qui sont menacés. La Concordia Longitudinal Risk Project (Enquête longitudinale sur les risques, Université Concordia) suit un échantillon intergénérationnel de [...] sujets vivant à Montréal, dont un sous-échantillon de [...] filles dites très agressives, et le compare avec un échantillon de garçons agressifs et un groupe témoin composé d’enfants des deux sexes. Les participants sont suivis de l’enfance à l’âge adulte sur une période de 30 ans. Le présent article décrit les trajectoires à long terme des filles agressives et les conséquences de cette agressivité sur une large variété d’éléments psychosociaux et de santé comme la maternité et la transmission des risques à la prochaine génération. » (p. 40)