La construction de l’individualité chez les jeunes adultes québécois continuant à habiter au domicile familial

La construction de l’individualité chez les jeunes adultes québécois continuant à habiter au domicile familial

La construction de l’individualité chez les jeunes adultes québécois continuant à habiter au domicile familial

La construction de l’individualité chez les jeunes adultes québécois continuant à habiter au domicile familials

| Ajouter

Référence bibliographique [3315]

Bélanger, Maxime. 2006. «La construction de l’individualité chez les jeunes adultes québécois continuant à habiter au domicile familial». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de sociologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le but de cette recherche qualitative est d’analyser, d’une part, comment ces jeunes adultes arrivent (ou non) à répondre aux exigences de cet impératif d’autonomie qui leur est assigné socialement, dans un rapport contraint par une certaine dépendance et l’observance de certaines normes parentales, et, d’autre part, d’étudier l’impact de cette cohabitation prolongée sur les relations intergénérationnelles.» (p. vi)

Questions/Hypothèses :
«Deux grandes questions, auxquelles nous tenterons de répondre, encadrent notre objet de recherche :
1. Les jeunes adultes au Québec peuvent-ils aujourd’hui acquérir leur autonomie et se réaliser pleinement par un prolongement de la cohabitation avec leur famille d’origine?
2. Si oui, de quelles manières peuvent-ils s’y prendre pour satisfaire les exigences de cette individualisation dans un rapport contraint par une certaine dépendance et l’observance de certaines normes parentales? Si non, comment vivent-ils cette situation?» (p. 8)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Les répondants ont été recrutés sur une base volontaire selon quatre critères : être âgé entre 20 et 29 ans, avoir terminé les études, occuper un emploi et habiter chez ses parents. En tout, 11 répondants ont ainsi été recrutés dont 7 hommes et 4 femmes.» (p. 35)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Ce mémoire porte sur le phénomène des jeunes adultes (20-29 ans) ayant terminé les études, occupant un emploi mais continuant à vivre chez leurs parents. Les recherches sur la cohabitation des jeunes adultes avec leurs parents, qui viennent surtout d’Europe, se sont principalement intéressées aux jeunes étudiants. Elles tendent à soutenir que le contexte actuel serait caractérisé par une libéralisation des moeurs familiales et par une marge de liberté accrue des acteurs. Cela favoriserait des relations familiales plus ouvertes à la négociation et permettrait aux jeunes adultes de se construire eux-mêmes et ainsi, de disposer d’une plus grande autonomie au sein du domicile familial (Cicchelli, 2001; de Singly, 2000; Maunaye et Molgat, 2003c; Ramos, 2002). Contrairement à ces études, la nôtre se centre plus spécifiquement sur le cas des jeunes adultes qui ne sont plus étudiants, mais qui occupent plutôt un emploi, c’est-à-dire qui disposent théoriquement de moyens financiers nécessaires pour quitter le domicile familial.» (p. vi)