Commencer l’école du bon pied : facteurs associés à l’acquisition du vocabulaire à la fin de la maternelle

Commencer l’école du bon pied : facteurs associés à l’acquisition du vocabulaire à la fin de la maternelle

Commencer l’école du bon pied : facteurs associés à l’acquisition du vocabulaire à la fin de la maternelle

Commencer l’école du bon pied : facteurs associés à l’acquisition du vocabulaire à la fin de la maternelles

| Ajouter

Référence bibliographique [3197]

Desrosiers, Hélène et Ducharme, Amélie. 2006. Commencer l’école du bon pied : facteurs associés à l’acquisition du vocabulaire à la fin de la maternelle. Québec: Gouvernement du Québec, Institut de la statistique Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Ce fascicule porte sur une facette importante de la préparation des enfants à l’école : le développement du vocabulaire. » (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Ce fascicule s’appuie sur les données de l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ 1998-2010) conduite par l’Institut de la statistique du Québec avec la collaboration de différents partenaires. » (p. 1)

Instruments :
Échelle de vocabulaire en images Peabody (EVIP, 1993)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Dans un premier temps, nous présenterons les performances des enfants de maternelle à l’EVIP telles qu’elles sont évaluées dans le cadre de l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec [...]. Dans un second temps, nous cherchons à voir dans quelle mesure le niveau d’aptitude des enfants à comprendre le vocabulaire est lié à d’autres aspects de leur développement tels que leur état de santé général ainsi que certaines compétences sociales et affectives pouvant influencer leur capacité d’apprendre. Nous examinons ensuite la relation entre les habiletés langagières des enfants de maternelle et diverses caractéristiques de l’environnement familial et économique dans lequel ils grandissent. On s’intéresse aussi à l’évolution des résultats obtenus par les enfants à l’EVIP entre l’âge de 3 1/2 ans et la fin de la maternelle. » (p. 1)