L’enfant et le lien d’attachement : la pierre angulaire des décisions en matière de garde, sa définition, ses composantes, son évolution

L’enfant et le lien d’attachement : la pierre angulaire des décisions en matière de garde, sa définition, ses composantes, son évolution

L’enfant et le lien d’attachement : la pierre angulaire des décisions en matière de garde, sa définition, ses composantes, son évolution

L’enfant et le lien d’attachement : la pierre angulaire des décisions en matière de garde, sa définition, ses composantes, son évolutions

| Ajouter

Référence bibliographique [3028]

Lechasseur, Sonia. 2006. «L’enfant et le lien d’attachement : la pierre angulaire des décisions en matière de garde, sa définition, ses composantes, son évolution». Dans Développements récents en droit familial , p. 717-760. Cowansville (Québec): Éditions Yvon Blais.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Ce texte présente les résultats de recherches sur la formation de liens d’attachement chez les jeunes enfants pour informer ceux qui prennent des décisions judiciaires concernant les enfants.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« La recherche a appris à trouver l’étonnant au sein du familier. Il est de plus en plus clair que les difficultés d’adaptation et les inadaptations constatées au cours de l’enfance, l’adolescence et la vie d’adulte ont des racines profondes dans le non-attachement, les difficultés d’attachement et le détachement précoce entre l’enfant et la mère.
Un enjeu important [est] que les professionnels œuvrant de près ou de loin auprès des enfants aient quelques informations qui leur permettent de comprendre le phénomène d’attachement et les troubles qui en découlent lorsqu’il n’y a pas de création de ce lien ou des ruptures dans la création de celui-ci. Les répercussions des décisions de garde et de droits d’accès des enfants sur la formation et de maintien du lien d’attachement et les différents éléments étudiés en rapport avec l’attachement parents-enfant, enfant-parents pour arriver à bien formuler des recommandations dans l’intérêt supérieur des enfants. » (pp. X-XI)