Identification des besoins de la fratrie d’enfants en fin de vie

Identification des besoins de la fratrie d’enfants en fin de vie

Identification des besoins de la fratrie d’enfants en fin de vie

Identification des besoins de la fratrie d’enfants en fin de vies

| Ajouter

Référence bibliographique [2954]

Olivier-D’Avignon, Marianne. 2006. «Identification des besoins de la fratrie d’enfants en fin de vie». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, École de Service social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif est d’étudier et de décrire le vécu des frères et soeurs d’enfants en fin de vie. Pour ce faire, la perception des parents ainsi que des frères et soeurs sur les besoins susceptibles d’être ressentis par la fratrie d’enfant gravement malade a été explorée.» (p.1)

Questions/Hypothèses :
«Quels sont les besoins des frères et soeurs d’enfants en fin de vie, selon leur perception et celle de leurs parents?» (p.35)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
6 frères ou soeurs d’enfants décédés d’un cancer, âgés entre 12 et 17 ans au moment de ce décès.
8 parents d’un enfant décédé d’un cancer, et dont ce n’était pas le seul enfant.

Instruments :
Guide d’entretien pour groupes de discussion

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Ce mémoire de maîtrise s’intéresse aux besoins des frères et soeurs en contexte de soins palliatifs pédiatriques. Il est reconnu que la fratrie, confrontée à cette situation, ressent des besoins particuliers. [...] [L]a présente étude a pour but de produire une typologie des besoins de la fratrie d’enfants en fin de vie. Des entrevues de groupes avec 8 parents ainsi qu’avec 6 frères et soeurs d’enfants décédés, ont permis d’explorer la perception de ses répondants au sujet des besoins susceptibles d’être ressentis par la fratrie. L’analyse du discours des participants met en évidence l’importance des sous-environnements dans lesquels se forment les besoins et souligne la pertinence de la théorie écologique de Bronfenbrenner.» (p.ii) «Cette exploration des perceptions des participants sur le sujet à l’étude a permis d’identifier des besoins, puis de classifier ces éléments selon les sous-environnements de vie dans lesquels ils étaient ressentis, afin d’élaborer une typologie de besoins constitués de 43 besoins répartis dans 10 sous-environnements de vie. Dans cette typologie, les besoins sont présentés selon trois niveaux; l’expression, l’identification et la description du besoin.» (p.97)