Crises familiales et interventions systémiques

Crises familiales et interventions systémiques

Crises familiales et interventions systémiques

Crises familiales et interventions systémiquess

| Ajouter

Référence bibliographique [2936]

Pauzé, Robert et Touchette, Luc. 2006. «Crises familiales et interventions systémiques». Dans Intervention en situation de crise et en contexte traumatique , sous la dir. de Monique Séguin, Brunet, Alain et Leblanc, Line, p. 105-126. Montréal: Gaëtan Morin Éditeur.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif de ce chapitre est [...] de proposer un modèle théorique de la crise familiale, articulé autour de l’épistémologie systémique. Nous estimons que ce modèle peut aider les intervenants à mieux comprendre les crises familiales. » (p. 105)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« La crise résulte d’une perturbation (d’un stress) que subit la famille. Cette perturbation peut être réelle ou perçue, prévisible ou imprévisible, ponctuelle ou chronique. Pour qu’une perturbation provoque une crise, il faut que la famille la considère comme intolérable et qu’elle se sente incapable d’y faire face en ne recourant qu’à ses stratégies d’adaptation habituelles. [...] Les trois principaux types de crise vécus par les familles sont la crise situationnelle, la crise transitionnelle et la crise structurale. Les intervenants ne doivent pas se limiter à déterminer la nature de l’événement à l’origine d’une crise particulière. En effet, il faut tenir compte de plusieurs autres facteurs pour choisir un type d’intervention qui permette de résoudre efficacement la crise. Parmi ces facteurs, on compte le cumul de stress, le cumul de tâches développementales non résolues, ainsi que la vulnérabilité des membres de la famille à certains stress. Les intervenants doivent aussi prendre en considération la disposition cognitive des individus à faire face aux événements stressants et la présence ou l’absence d’un réseau social de soutien. » (p. 126)