Accompagner la naissance d’un enfant ayant une déficience : Un partenariat interdisciplinaire et familial au Québec

Accompagner la naissance d’un enfant ayant une déficience : Un partenariat interdisciplinaire et familial au Québec

Accompagner la naissance d’un enfant ayant une déficience : Un partenariat interdisciplinaire et familial au Québec

Accompagner la naissance d’un enfant ayant une déficience : Un partenariat interdisciplinaire et familial au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [2934]

Pelchat, Diane. 2006. «Accompagner la naissance d’un enfant ayant une déficience : Un partenariat interdisciplinaire et familial au Québec ». Informations sociales, no 133, p. 106-113.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Ce texte présente le PRIFAM (Programme d’intervention interdisciplinaire et familiale) et décrit son élaboration et son implantation : « Quatorze centres hospitaliers à Montréal et à Québec sont partenaires d’un programme visant à accompagner les parents à la naissance d’un enfant ayant une déficience. » (p. 106)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Rélexion critique

3. Résumé


« Donner naissance à un enfant avec une déficience génère un stress familial intense et a des conséquences importantes pour l’avenir de l’enfant et pour celui de la famille entière. Les parents ont besoin de soutien pour les aider à cheminer dans cette épreuve. Cependant, il ressort de diverses études que l’intervention auprès de ces parents est souvent inadéquate, car non systémique, tardive, et que les intervenants ne sont pas assez préparés à répondre aux besoins de ces familles. [...]
Afin de combler cette lacune, nous avons développé un Programme d’intervention interdisciplinaire et familiale : le PRIFAM. [...] Fondé sur une philosophie de soins à la famille et sur une approche qui réfère au courant de l’éducation pour la santé, il a pour but l’autonomie de la famille, la valorisation et l’actualisation de ses ressources internes et externes, et l’appropriation de compétences utiles à son adaptation et à sa transformation, ainsi qu’à la prise en charge de l’enfant. » (p. 106)
« Le PRIFAM a fait l’objet de plusieurs recherches évaluatives et entretient un lien de réciprocité étroit avec la recherche et la clinique. Cette nouvelle approche constitue une alternative aux interventions courantes, qui s’inspirent du modèle médical traditionnel. La formation au PRIFAM a pour principale retombée que les familles sont accompagnées par les intervenants dès l’annonce du diagnostic et bénéficient d’une intervention qui répond à l’ensemble de leurs besoins sur les plans individuel, parental, conjugal et extrafamilial. Le PRIFAM enseigne aux intervenants comment faire une lecture analytique de leur pratique et comment établir une relation de partenariat avec les familles ainsi qu’avec les autres intervenants de l’équipe de soins. » (p. 112)