Être parent d’élève du primaire : une tâche éducative irremplaçable

Être parent d’élève du primaire : une tâche éducative irremplaçable

Être parent d’élève du primaire : une tâche éducative irremplaçable

Être parent d’élève du primaire : une tâche éducative irremplaçables

| Ajouter

Référence bibliographique [2879]

Roy, Josée, Proulx, Jean, Paradis, Claudette et Fontaine, Susanne. 2006. Être parent d’élève du primaire : une tâche éducative irremplaçable. Sainte-Foy (Québec): Gouvernement du Québec, Conseil supérieur de l’éducation.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« [P]rendre conscience de la réalité parentale et familiale d’aujourd’hui et d’en tirer les enseignements appropriés. » (p. 9)

Questions/Hypothèses :
« [J]usqu’à quel point nous connaissons ce que sont devenus les parents des élèves qui fréquentent actuellement l’école primaire. Sont-ils semblables ou différents de ceux d’il y a quinze ou vingt ans? Comment voient-ils leur contribution potentielle à la réussite scolaire de leurs enfants? » (p. 8)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
100 parents

Instruments :
Guide d’entretien de groupe

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« La réussite éducative du plus grand nombre possible d’élèves - objectif par excellence du système scolaire dans son ensemble - nécessite, entre autres choses, que l’on ait une bonne connaissance des acteurs en présence. Le Conseil a toujours cherché à contribuer à cette meilleure connaissance. Ainsi, il a tracé le portrait des enfants du préscolaire et du primaire, il a mis en relief les défis professionnels qui se posent au personnel enseignant, il a cherché à comprendre le modèle de gestion dominant et à cerner le modèle émergent dont pourraient s’inspirer les gestionnaires de l’éducation dans leur action quotidienne. Toutefois, une autre réalité a été assez peu explorée et reste encore assez mal connue, malgré l’influence déterminante qu’elle exerce sur la réussite éducative des élèves; parents et des rapports qu’ils entretiennent avec leur enfant qui va à l’école et avec cette école elle-même. » (p. 7)