Existe-t-il un lien entre certaines caractéristiques relationnelles du fonctionnement familial et l’IMC de l’enfant?

Existe-t-il un lien entre certaines caractéristiques relationnelles du fonctionnement familial et l’IMC de l’enfant?

Existe-t-il un lien entre certaines caractéristiques relationnelles du fonctionnement familial et l’IMC de l’enfant?

Existe-t-il un lien entre certaines caractéristiques relationnelles du fonctionnement familial et l’IMC de l’enfant?s

| Ajouter

Référence bibliographique [2772]

Bélanger, Caroline. 2007. «Existe-t-il un lien entre certaines caractéristiques relationnelles du fonctionnement familial et l’IMC de l’enfant?». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, Département de médecine sociale et préventive.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« [N]ous désirons explorer si certains facteurs issus de l’environnement familial de l’enfant peuvent aller jusqu’à influencer le statut pondéral de l’enfant. Jusqu’à maintenant, la majorité des études se sont penchées sur le lien entre les habitudes de vie des parents et celles de leurs enfants. » (p. 25)

Questions/Hypothèses :
« [N]ous avons comme hypothèse que des pratiques parentales contrôlantes, un dysfonctionnement familial ou un climat familial défavorable joueraient un rôle sur l’IMC de l’enfant. » (p. 9)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« 698 enfants [du programme SEQ] ont participé à la collecte de données [et l]e nombre final de familles ayant répondu au questionnaire principal de l’ELDEQ a été de 1208 [...] » (pp. 33-34)

Instruments :
« Ce mémoire s’appuie sur les données collectées au moyen de questionnaires administrés aux parents. Le poids et la taille de l’enfant ont été mesurés par un évaluateur lors de l’évaluation de la condition physique effectuée à l’école de l’enfant. » (p. 2) « Voici la totalité des instruments de collecte de l’année 2004 pour les deux études : Questionnaire informatisé rempli par l’intervieweure - QIRI, Questionnaire autoadministré de la mère - QAAM, Questionnaire autoadministré du père - QAAP, Questionnaire autoadministré de l’enseignant - QAAens, Questionnaire papier administré à l’enfant - QPAE, Questionnaire à compléter par l’intervieweure - QCI, Activité avec les nombres (NKT), Jeu de blocs (WPSSI), Figurai Intersection Task (FIT). Jeu de mémoire (VCR), Jeu de mots (ÉVIP), Jeu du Lollipop, Jeu du Rest, Test de développement de la motricité globale (Ulrich, 2000), Évaluation de la condition physique - Feuille de pointage, Feuille de contrebalancement, Document pour coter l’état/comportement de l’enfant lors des tâches cognitives. » (pp. 35-36)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Les travaux de maîtrise présentés dans ce mémoire ont permis d’explorer s’il pouvait exister un lien entre certaines caractéristiques relationnelles du fonctionnement familial sur un indicateur anthropométrique de surpoids et d’obésité, l’indice de masse corporel ajusté pour l’âge. Les données de deux études longitudinales, celles de l’Étude longitudinale des enfants du Québec (ELDEQ) et celles de Québec en forme (QEF) ont permis d’examiner les implications potentielles de facteurs environnementaux au sein d’un milieu socioéconomique défavorisé (QEF) et de le comparer à un échantillon représentatif de la population d’enfants âgés de 6 ans pour le Québec (ELDEQ). Les enfants provenant de l’étude QEF ont participé à une programmation annuelle d’activités physiques et sportives organisée par leur Comité d’action local (CALj, alors qu’en contrepartie les enfants de l’étude ELDEQ n’ont pu bénéficier de cette programmation. Par conséquent, les enfants ELDEQ constituent les témoins des enfants QEF, puisque les deux cohortes reçurent les mêmes évaluations et questionnaires. [...] L’analyse transversale des données de la collecte de 2004 a permis de déterminer que les mères en désaccord avec des énoncés reflétant des valeurs fondamentales favorisant un bon fonctionnement familial (respect, confiance) avaient des enfants ayant un IMC significativement plus élevé comparativement aux enfants des mères en accord avec ces mêmes énoncés. De plus, nos résultats ont montré que des pratiques parentales ne favorisant pas l’autonomie de l’enfant quant à ses choix d’activités sportives, de jeux et de passe-temps conduisaient significativement à des enfants ayant un IMC plus élevé, si l’on comparait ces enfants à ceux auxquels la mère leur laissait entièrement le choix. » (p. 2)