Services intégrés pour adolescents et leur famille en Mauricie et au Centre-du-Québec

Services intégrés pour adolescents et leur famille en Mauricie et au Centre-du-Québec

Services intégrés pour adolescents et leur famille en Mauricie et au Centre-du-Québec

Services intégrés pour adolescents et leur famille en Mauricie et au Centre-du-Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [2755]

Boisvert, Serge, Desaulniers, Renèle et Lacour, Marc. 2007. Services intégrés pour adolescents et leur famille en Mauricie et au Centre-du-Québec. Trois-Rivières: Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Direction des services sociaux.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Le document vise à « [...] élaborer des pistes de solutions pour les jeunes présentant des [troubles du comportement] TC [...] » (p. 7)

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Suite aux modifications apportées à la Loi de la protection de la jeunesse, la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec doit se doter d’une organisation de services qui vise l’efficience dans la réponse aux besoins des adolescents présentant un TC et leur famille. Les éléments contenus dans ce document présentent des solutions face à la pression pressentie en termes de demandes de services pour les services de première ligne. L’intégration des services déjà existants et le développement de nouvelles modalités d’intervention à l’intérieur de ce continuum permettraient aux [centres de santé et de services sociaux] CSSS de mieux répondre à cette nouvelle réalité. [...] L’implantation de l’ensemble des services proposés pour les adolescents présentant un TC et leur famille, doit se faire d’une façon graduelle et stratégique dans chacun des 8 CSSS. Dans un premier temps, le choix du superviseur et des intervenants doit être réalisé à partir de la prémisse d’une expérience pertinente dans le travail auprès des jeunes. La prise en compte des services déjà offerts et l’établissement de protocoles d’entente avec les différents partenaires s’avèrent une condition nécessaire au succès de cette démarche. Il est important de bien situer les nouvelles modalités d’intervention dans le continuum des services déjà existants et d’effectuer les adaptations nécessaires aux particularités de chaque territoire. La formation du personnel peut se faire de façon rapide et efficace. Finalement, la création d’un comité régional de suivi est une étape préliminaire essentielle. » (p. 25)