Le conte comme outil de valorisation personnelle et sociale de jeunes parents faibles lecteurs

Le conte comme outil de valorisation personnelle et sociale de jeunes parents faibles lecteurs

Le conte comme outil de valorisation personnelle et sociale de jeunes parents faibles lecteurs

Le conte comme outil de valorisation personnelle et sociale de jeunes parents faibles lecteurss

| Ajouter

Référence bibliographique [2678]

Cournoyer, Martine. 2007. «Le conte comme outil de valorisation personnelle et sociale de jeunes parents faibles lecteurs ». Education et francophonie, vol. 35, no 1, p. 182-202.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cet article présente une description ainsi qu’un bilan du programme de prévention de l’analphabétisme familial intitulé ’Les bons contes font les bons amis’ mis sur pied dans la région de Rouyn-Noranda à l’intention des parents peu scolarisés qui ont des enfants d’âge préscolaire.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’échantillon était composé de douze participantes et participants : dix jeunes mères et deux pères.» (p.196)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Au Québec, la prévention de l’analphabétisme familial fait l’objet d’une attention grandissante depuis une quinzaine d’années. Cet intérêt croissant relève du constat effectué par les organismes d’alphabétisation concernant la transmission intergénérationnelle de l’analphabétisme. Comme la famille représente toujours le milieu social qui exerce l’influence la plus marquante sur ses membres (Bronfenbrenner, 1992, 2005), il importe d’identifier des moments privilégiés quotidiennement durant lesquels le parent et l’enfant se retrouvent pour le plaisir d’être ensemble,et qui peuvent susciter l’intérêt de la famille pour l’écrit. Une de ces occasions peut être celle du conte puisque celui-ci contribue à ce que les échanges dyadiques s’effectuent sur un mode ludique où l’imaginaire, les émotions et la mémoire sont sollicités. Auprès de jeunes parents faibles lecteurs, le programme d’intervention ’Les bons contes font les bons amis’ vise à consolider la relation parent-enfant et à encourager l’éclosion d’un contexte familial où l’écrit est davantage présent. Ce programme est constitué de 16 ateliers hebdomadaires menant à la
production d’un recueil collectif de contes. Cet article présente le contenu du programme ainsi que des résultats préliminaires découlant de son application auprès de 12 participants. Ces résultats montrent l’effet positif de la participation au programme sur le sentiment de compétence parentale ainsi que sur les activités de lecture partagée entre le parent et son enfant. En outre, l’application du programme paraît contribuer à l’insertion sociale des participants. En effet, alors qu’au début des ateliers, la moitié des jeunes parents n’étaient ni aux études, ni au travail, un seul participant était encore dans cette situation à la fin du programme.» (pp.182-183)