L’association entre différentes perspectives familiales du soutien maternel à l’autonomie et le sentiment d’autodétermination de l’enfant à l’école

L’association entre différentes perspectives familiales du soutien maternel à l’autonomie et le sentiment d’autodétermination de l’enfant à l’école

L’association entre différentes perspectives familiales du soutien maternel à l’autonomie et le sentiment d’autodétermination de l’enfant à l’école

L’association entre différentes perspectives familiales du soutien maternel à l’autonomie et le sentiment d’autodétermination de l’enfant à l’écoles

| Ajouter

Référence bibliographique [2677]

Courtemanche-Brochu, Joëlle. 2007. «L’association entre différentes perspectives familiales du soutien maternel à l’autonomie et le sentiment d’autodétermination de l’enfant à l’école». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, Département des fondements et pratiques en éducation.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif de cette étude était de mieux comprendre le lien existant entre différentes perspectives familiales du soutien maternel à l’autonomie et le sentiment d’autodétermination du jeune à l’école. » (p. II)

Questions/Hypothèses :
« Hypothèse 1 - [...] Nous nous attendons donc que le sentiment d’autodétermination des filles soit plus élevé que celui des garçons. [...]
Hypothèse 2 - Évalué par l’enfant, nous nous attendons à ce que le soutien maternel à l’autonomie soit plus fortement lié au sentiment d’autodétermination à l’école que s’il est évalué par la mère. [...]
Hypothèse 3 - nous nous attendons que les jeunes, et ce, autant pour les filles que pour les garçons, rapportent un niveau de sentiment d’autodétermination plus élevé à l’école lorsqu’ils perçoivent davantage de soutien maternel à l’autonomie que lorsque la mère en rapporte davantage. » (pp. 16-17)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Les données ont été recueillies auprès de 158 participants (79 dyades mère-enfant). Les enfants provenaient tous d’écoles primaires de la Commission scolaire des Premières Seigneuries de la région de Québec. » (p. II)

Instruments :
- Une « version française du POPS - Perceptions of Parents Scales (Grolnick & al., 1991) »;
- la « sous-échelle provenant de l’Échelle de perception d’autodétermination dans les domaines de vie (Biais & Vallerand, 1991) »;
- une « version française du Problem in Schools Questionnaire (Deci, Sheinman, Schwartz, & Ryan, 1981) »;
- un questionnaire relevant les données socio-démographiques de la famille. (pp. 20-22)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Les variables qui ont été étudiées dans le cadre de cette étude sont la perception de l’enfant du soutien à l’autonomie de sa mère et la propre perception de la mère de son soutien à l’autonomie ainsi que le sentiment d’autodétermination du jeune à l’école. Les résultats de nos analyses révèlent tout d’abord que les enfants de sexe féminin et de sexe masculin ne se distinguent pas quant à la perception qu’ils ont du soutien à l’autonomie de la mère et quant à leur niveau d’autodétermination à l’école tout comme il n’existe pas de différence significative entre le sexe des enfants quant à la façon dont les mères évaluent leurs comportements du soutien à l’autonomie. De plus, les résultats indiquent que les perceptions de l’enfant et de la mère du soutien maternel ne sont pas liées de façon significative au sentiment d’autodétermination du jeune. Finalement, les résultats obtenus suggèrent que les garçons et les filles ne rapportent pas le même niveau de sentiment d’autodétermination à l’école selon la direction de la différence des perspectives du soutien maternel à l’autonomie. Les résultats de nos analyses sont discutés à la lumière de la littérature sur la théorie de l’autodétermination et des recherches qui ont traité des différences perceptuelles entre l’enfant et ses parents au plan de variables familiales. Les implications pratiques ainsi que différentes pistes de recherches futures sont également présentées. » (p. II)