Connaître les parents-étudiants de l’UQAM

Connaître les parents-étudiants de l’UQAM

Connaître les parents-étudiants de l’UQAM

Connaître les parents-étudiants de l’UQAMs

| Ajouter

Référence bibliographique [2568]

Gariépy, Geneviève et Guernier, Geneviève. 2007. Connaître les parents-étudiants de l’UQAM. Montréal: Institut de recherches et d’études féministes.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Cette recherche a été entreprise avec l’objectif de développer une meilleure connaissance de la population des parents-étudiants de l’UQAM et de soutenir l’élaboration de stratégies et de mesures institutionnelles susceptibles d’encourager, chez les parents-étudiants, la poursuite des études et de favoriser l’accès au diplôme universitaire. » (p. 5)

Questions/Hypothèses :
« Comment des étudiants-parents de l’UQAM vivent-ils l’articulation études-famille et parfois études-famille-emploi?
Comment cette double (et parfois triple) réalité intervient-elle sur leur trajectoire étudiante?
Quelles seraient les mesures et ressources à mettre en place pour faciliter l’articulation études-famille? » (p. 44)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Parents-étudiants de l’UQAM

Instruments :
- Guide d’entretien avec des personnes-ressources de l’UQAM;
- Questionnaire distribué aux parents-étudiants.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu et analyse statistique

3. Résumé


« Il va sans dire que les étudiant-e-s ayant des enfants à charge ont des besoins spécifiques qui ne sont pas, la plupart du temps, couverts par des institutions scolaires, au sein desquelles la compétition entre les divers groupes d’intérêt est forte et où les revendications particulières des familles étudiantes n’apparaissent par nécessairement comme prioritaires. Outre des CPE, généralement bondés - qui desservent le personnel de l’institution en plus des étudiant-e-s - et quelques rares associations de parents-étudiants dont le sort est souvent incertain, rares sont les institutions postsecondaires qui ont réellement entrepris des démarches pour faciliter l’articulation études-famille. De fait, le niveau de sensibilisation aux besoins des parents-étudiants varie selon les institutions et selon les instances au sein même des établissements. Dans plusieurs des cas, les personnes-ressources contactées dans les universités n’étaient pas au courant des services pour parents-étudiants existant dans leur propre institution. » (p. 42)