La fécondité des Québécoises 1870-1970 : d’une exception à l’autre

La fécondité des Québécoises 1870-1970 : d’une exception à l’autre

La fécondité des Québécoises 1870-1970 : d’une exception à l’autre

La fécondité des Québécoises 1870-1970 : d’une exception à l’autres

| Ajouter

Référence bibliographique [2559]

Gauvreau, Danielle, Gervais, Diane et Gossage, Peter. 2007. La fécondité des Québécoises 1870-1970 : d’une exception à l’autre. Montréal: Les Éditions du Boréal.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Les auteurs du présent ouvrage ont cherché à comprendre le long chemin parcouru depuis la fin du XIXe siècle par les femmes et les hommes québécois pour parvenir à maîtriser leur fécondité et choisir le nombre d’enfants qu’ils auront.» (pp. 9-10)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Discours publiques variés de la période 1870-1970
Témoignages d’acteurs de la période 1930-1970
Recencements de 1871 et 1901
Données rétrospectives d’enquêtes et de recencements pour la période 1930-1970

Type de traitement des données :
Analyse de contenu
Analyse statistique

3. Résumé


L’étude de la question du déclin de la fécondité au Québec dans la période 1870-1970 met en lumière plusieurs «[...] aspects de l’histoire sociale du Québec. Liée comme ailleurs à la montée du capitalisme industriel et à l’urbanisation, elle n’est pas étrangère aux valeurs culturelles, à l’appartenance religieuse ou ethnique des individus, et s’inscrit dans un contexte balisé par les interventions de l’État. À travers une meilleure connaissance du déclin de la fécondité, et des facteurs ayant pu y conduire, c’est donc aussi l’histoire de la rencontre du Québec avec la modernité qui est abordée; celle aussi des représentations religieuses et de la transformation des rapports entretenus avec la religion catholique par la majorité de la population; c’est également l’histoire des sexes et de l’évolution du rôle des femmes et des hommes dans le couple et la famille, pour ne nommer que quelques aspects centraux.» (p. 10)