Quelles stratégies d’ajustement peuvent protéger les parents de la détresse?

Quelles stratégies d’ajustement peuvent protéger les parents de la détresse?

Quelles stratégies d’ajustement peuvent protéger les parents de la détresse?

Quelles stratégies d’ajustement peuvent protéger les parents de la détresse?s

| Ajouter

Référence bibliographique [2493]

Lachance, Lise, Richer, Louis et Côté, Alain. 2007. «Quelles stratégies d’ajustement peuvent protéger les parents de la détresse? ». Revue francophone de la déficience intellectuelle, vol. 18, p. 23-30.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Cette étude exploratoire vise à comparer les stratégies d’ajustement utilisées par les mères et les pères d’enfants ayant une déficience intellectuelle et à identifier les types de stratégies susceptibles de réduire l’effet du stress parental sur la détresse psychologique. » (p. 24)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« L’échantillon comprend 139 parents (78 mères, 61 pères) d’enfants, âgés de 6 à 17 ans, qui reçoivent des services d’un centre de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI). » (p. 24)

Instruments :
- Un questionnaire recueillant les données sociodémographiques des participants;
- l’« Échelle de restrictions dans le rôle parental [...] (Bigras, LaFrenière et Abidin, 1996) »;
- l’« Indice de détresse psychologique de l’Enquête Santé Québec (Préville, Boyer, Potvin, Perrault et Légaré, 1992) »;
- la « version française du Carers’ Assessment of Managing Index (Nolan, Grant et Keady, 1995) ». (pp. 24-25)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Plusieurs parents d’enfants ayant une déficience intellectuelle éprouvent du stress et de la détresse en raison de l’investissement auprès de leurs enfants. Le stress surviendrait lorsqu’un individu perçoit que les exigences de l’environnement excèdent ses ressources et nécessitent des efforts d’adaptation. L’étude compare les stratégies d’ajustement des parents et tente d’identifier celles pouvant réduire l’effet du stress parental sur la détresse. Un questionnaire est complété par 139 parents d’enfants d’âge scolaire usagers d’un CRDI. Les résultats montrent que les mères utilisent plus de stratégies que les pères. Les parents emploient davantage de stratégies de recadrage ou de résolution de problèmes que celles de gestion de stress, mais seules ces dernières modèrent le lien entre le stress parental et la détresse. » (p. 23)