L’impact de la culpabilité sur la consommation ostentatoire en situation de conflits de rôles

L’impact de la culpabilité sur la consommation ostentatoire en situation de conflits de rôles

L’impact de la culpabilité sur la consommation ostentatoire en situation de conflits de rôles

L’impact de la culpabilité sur la consommation ostentatoire en situation de conflits de rôless

| Ajouter

Référence bibliographique [2419]

Mansrit, Aurélie. 2007. «L’impact de la culpabilité sur la consommation ostentatoire en situation de conflits de rôles». Mémoire de maîtrise, Montréal, HEC.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cette recherche vise à étudier «en quoi la culpabilité ressentie par la mère, suite aux conflits de rôles vécu entre son rôle au travail et son rôle de mère, à la reprise du travail [suite au congé de maternité], favorise la consommation ostentatoire de vêtements pour enfants et les raisons pour lesquelles une mère se tourne vers une telle consommation.» (p. 3)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Échantillon non aléatoire de 8 mères d’un premier enfant et dont l’enfant a moins de 3 ans

Instruments :
Guide d’entrevue semi-dirigée

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


L’étude révèle que «[...] les mères dépeignent deux images de la mère idéale aux yeux de la société. Tout d’abord, l’image de la mère traditionnelle qui ne travaille pas et reste à la maison avec son enfant. Ensuite, dans une plus grande mesure, la ’super-maman’ qui réussit à la perfection dans son rôle au travail et dans son rôle de mère. [...] [L]es mères considèrent toutes que l’image de la ’super-maman’ qui est absolument parfaite dans ses deux rôles est une image tout à fait utopiste. [...] Pourtant, nous avons constaté que les mères recherchent toujours la perfection. [...] Ainsi, en reprenant le travail, les mères font face à des conflits de rôles amplifiés par l’image de la mère idéale véhiculée par la société qu’elles cherchent, au fond d’elles, à atteindre.» (pp. 110-111) En se comparant à cet idéal, les mères constatent qu’elles s’en écartent et en ressentent un sentiment de culpabilité. Pour combattre ce sentiment et réduire cet écart, les mères cherchent à véhiculer une image d’elles qui se rapproche de cet idéal. Pour ce faire, elles ont recours à la consommation ostentatoire de vêtements pour enfants. «En effet, pour les mères, les vêtements d’un enfant ainsi que son allure vestimentaire véhiculent une image : l’image de sa mère.» (p. 111)