Contributions positives à l’expérience parentale et incapacité de l’enfant

Contributions positives à l’expérience parentale et incapacité de l’enfant

Contributions positives à l’expérience parentale et incapacité de l’enfant

Contributions positives à l’expérience parentale et incapacité de l’enfants

| Ajouter

Référence bibliographique [2387]

Morin, Stéphane. 2007. «Contributions positives à l’expérience parentale et incapacité de l’enfant ». Revue Québécoise de Psychologie, vol. 28, no 3, p. 129-152.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Le premier objectif vise à rendre compte des différences entre les pères et les mères quant à la perception de contributions positives à leur expérience parentale d’un enfant différent. [...] le deuxième objectif vise à décrire les caractéristiques de la perception parentale de contributions positives à leur expérience parentale des pères et mères. Sur ce plan, l’étude vise à mettre en relief la façon dont les pères et les mères organisent leur expérience des contributions positives associées à la présence d’un enfant différent dans leur vie. L’étude vise finalement (troisième objectif) à déterminer l’influence, sur la perception de contributions positives à l’expérience parentale des caractéristiques comportementales de l’enfant différent.» (p. 134)

Questions/Hypothèses :
1) «Les pères ont une plus faible perception de contributions positives à l’expérience parentale auprès d’un enfant différent que les mères.» (p. 133)
2) «[...] les parents qui rapportent la présence de difficultés comportementales significatives chez leur enfant, comparés aux parents qui en rapportent peu, ont tendance à percevoir moins de contributions positives à la présence de l’enfant dans leur vie [...]» (p. 134)
3) «[...] les parents qui rapportent la présence de conduites prosociales significatives chez leur enfant, comparés aux parents qui en rapportent moins, ont tendance à percevoir plus de contributions positives à la présence de leur enfant dans leur vie [...]» (p. 134)
4) «[...] il y a un effet modérateur du genre du parent sur la relation entre les caractéristiques comportementales de l’enfant (difficultés comportementales et conduites prosociales) et la perception parentale de contributions positives).» (p. 134)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Les participants «[...] proviennent de quatre CRDI-TED [Centre de Réadaptation en Déficience Intellectuelle et Trouble Envahissant du Développement] : Mauricie et Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Québec et Laval. [...] L’échantillon final est constitué de 306 parents, soir de 123 pères (40%) et de 183 mères (60%).» (pp. 134-135)

Instruments :
- Questionnaire de données sociodémographiques (Lacharité, de Montigny, Miron, Devault, Larouche, Desmet, 2005)
- L’Échelle des contributions positives
- Le questionnaire «Points forts - Points faibles (SDQ-Fra)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Cette étude porte sur les contributions positives à l’expérience parentale auprès d’un enfant qui présente une incapacité. Elle vise à rendre compte des différences entre les pères et les mères et à déterminer l’incidence des caractéristiques comportementales de cet enfant sur la perception parentale de contributions positives. L’échantillon se compose de 306 parents qui ont complété deux questionnaires : ''l’Échelle des Contributions Positives (ÉCP) et le questionnaire «l’Échelle ''Points forts - Points faibles''. Les hypothèses quant aux différences entre les pères et les mères et quant à l’effet de caractéristiques comportementales de l’enfant sont confirmées. La discussion aborde l’expérience parentale des mères et des pères et de leur rapport à l’enfant.» (p. 151)