Orientations régionales du Programme-services jeunes en difficulté : Estrie

Orientations régionales du Programme-services jeunes en difficulté : Estrie

Orientations régionales du Programme-services jeunes en difficulté : Estrie

Orientations régionales du Programme-services jeunes en difficulté : Estries

| Ajouter

Référence bibliographique [2320]

Québec. Agence de la santé et des services sociaux de l’Estrie. 2007. Orientations régionales du Programme-services jeunes en difficulté : Estrie. Sherbrooke: Gouvernement du Québec, Agence de la santé et des services sociaux de l’Estrie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’objectif du programme est d’assurer « [...] le développement, le bien-être et la sécurité des jeunes en difficulté et des jeunes à risque de le devenir en leur offrant, à eux ainsi qu’à leur famille, des services psychosociaux intégrés, coordonnés et de qualité. » (p. 17)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Il existe [...] un nombre encore trop grand d’enfants, de jeunes et de familles dont les difficultés ne sont pas transitoires et qui nécessitent une intervention soutenue pour favoriser la reprise du développement des enfants et des jeunes, pour assurer leur protection ou encore leur réadaptation sociale et la protection de la société, vu les délits qu’ils ont commis. À l’autre bout du spectre, on retrouve donc des enfants et des jeunes dont la situation est signalée aux directeurs de la protection de la jeunesse. Au Québec, pour l’année 2006-2007, c’est 67 792 signalements qui ont été reçus et traités, dont 1 969 pour la région de l’Estrie. Si toutes ces situations ne justifient pas une intervention d’autorité dans la vie des familles, elles nous donnent toutefois des indications quant au nombre d’enfants et de jeunes qui ont besoin d’un sérieux coup de pouce pour réussir à grandir et à se développer, voire pour reprendre leur développement. Ce sont ces enfants, ces jeunes et ces familles en difficulté pour qui il importe de se rallier afin d’augmenter leurs chances de se tailler une place avec suffisamment de bien-être pour contribuer positivement comme citoyen à bâtir le monde. » (p. 13)