L’évolution de la figure paternelle dans les publicités du journal sherbrookois La Tribune au XXe siècle

L’évolution de la figure paternelle dans les publicités du journal sherbrookois La Tribune au XXe siècle

L’évolution de la figure paternelle dans les publicités du journal sherbrookois La Tribune au XXe siècle

L’évolution de la figure paternelle dans les publicités du journal sherbrookois La Tribune au XXe siècles

| Ajouter

Référence bibliographique [2281]

Roy, Michelle. 2007. «L’évolution de la figure paternelle dans les publicités du journal sherbrookois La Tribune au XXe siècle». Mémoire de maîtrise, Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Département d’histoire.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’auteure s’intéresse à l’évolution de la figure paternelle telle que la représentent les publicités du journal La Tribune, entre 1920 et 1995.

Questions/Hypothèses :
L’auteure se questionne sur l’origine des transformations de la représentation du père : «Est-ce la volonté des publicistes de créer un nouveau marché qui contribue à transformer la représentation du père? S’agit-il plutôt de l’influence notable des pressions sociales et des groupes de revendications, qui souhaitent voir la figure paternelle se transformer? Comment les publicistes dosent-ils, par le texte et par l’image, les éléments d’évolution et les signes de stabilité?» (p.2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Au cours du XXe siècle, le journal La Tribune a publié une quantité importante de publicités représentant un père auprès des membres de sa famille. Ce phénomène a attiré notre attention. Dans la littérature, le père est souvent décrit comme un homme absent pour cause de travail et préoccupé quasi uniquement par les besoins matériels des membres de sa famille. Par contre, dans les publicités du quotidien sherbrookois, l’homme de la maison semble être dépeint comme une figure possédant un caractère plus vaste. [...] En s’appuyant sur les informations fournies par l’historiographie, nous avons constaté que trois modèles sont identifiables et peuvent être repérés dans les publicités du journal La Tribune : premièrement, celui du père pourvoyeur, principalement affairé à combler les besoins matériels de ses enfants et de son foyer; deuxièmement, celui du père éducateur, veillant à transmettre de bonnes valeurs aux petits pour leur permettre de s’intégrer plus aisément à la société; finalement, celui du nouveau père, plus attentif aux besoins affectifs (tendresse, émotion...) et aux soins physiques qu’il doit prodiguer à sa progéniture. Influencés par les événements sociaux, politiques et économiques, ces modèles connaîtront une évolution précise, que nous pouvons périodiser ainsi : 1920 à 1955, dominance du père pourvoyeur; 1960 à 1975, mise en place d’un modèle ’transitoire’ qu’est le père éducateur; 1980 à 1995 ascension du nouveau père.» (p.iii)