La consommation de substances chez les jeunes marginalisés

La consommation de substances chez les jeunes marginalisés

La consommation de substances chez les jeunes marginalisés

La consommation de substances chez les jeunes marginaliséss

| Ajouter

Référence bibliographique [2277]

Saewyc, Elizabeth M. 2007. «La consommation de substances chez les jeunes marginalisés». Dans Toxicomanie au Canada : Pleins feux sur les jeunes , sous la dir. de Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies, p. 14-21. Ottawa: Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Faire le point sur les dernières recherches nord-américaines sur la consommation de drogue chez les jeunes marginalisés.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Recension d’écrits

3. Résumé


« Si la majorité des adolescents ne présentent pas de problèmes d’alcool ou de drogues, certains groupes de jeunes risquent plus que leurs pairs de souffrir de problématiques telles une forte consommation, la polytoxicomanie, des problèmes sociaux et économiques connexes et des troubles d’abus ou de dépendance. De nouvelles études cherchant à expliquer ce risque accru indiquent que l’automédication permettrait à certains adolescents de faire face à des milieux toxiques, à des traumatismes non traités et à des troubles psychologiques sous-jacents. En fait, les approches populationnelles employées actuellement pour prévenir la consommation chez les adolescents n’abordent pas les principales problématiques vécues par certains groupes à risque; elles s’adressent plutôt à la majorité des jeunes, qui ne risquent pas de subir de graves méfaits connexes. » (p. 3)