L’accompagnement à la naissance : aperçu des bénéfices et des coûts

L’accompagnement à la naissance : aperçu des bénéfices et des coûts

L’accompagnement à la naissance : aperçu des bénéfices et des coûts

L’accompagnement à la naissance : aperçu des bénéfices et des coûtss

| Ajouter

Référence bibliographique [2260]

Sia, Drissa et Blais, Régis. 2007. L’accompagnement à la naissance : aperçu des bénéfices et des coûts. Montréal: Groupe de recherche interdisciplinaire en santé, Université de Montréal.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Les objectifs du rapport étaient de : (1) présenter une brève revue de littérature sur les effets de l’accompagnement à la naissance sur la santé de la mère et du nouveau-né, sur le recours aux interventions osbtétricales et sur les coûts et (2) estimer l’impact potentiel du recours à l’accompagnement à la naissance sur le coût des interventions obstétricales au Québec.» (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Là où il est utilisé, l’accompagnement formel à la naissance procure des bénéfices sanitaires et psychologiques à la mère et au nouveau-né, sans causer d’effets négatifs. La plupart des études ont montré aussi qu’il peut réduire le recours aux interventions obstétricales. En conséquence, ceci pourrait peut-être entraîner une diminution des coûts, mais cet aspect a été moins étudié. En l’absence de données économiques précises, les estimations qui ont été faites dans ce rapport sont très sommaires et incomplètes. Sur la base des scénarios proposés ici, notre analyse suggère que si on considère seulement la césarienne, l’adoption de la pratique de l’accompagnement formel à la naissance pourrait entraîner une augmentation des coûts. Cependant, compte tenu que les coûts de toutes les autres interventions obstétricales n’ont pas pu être considérés, il est plus sage d’affirmer que la question de l’effet de l’accompagnement à la naissance sur les coûts des interventions obstétricales demeure en suspens.» (p. 23)