Vivre son quartier, vivre sa ville au cœur du XXe siècle: modes d’expression de la culture urbaine en milieu populaire québécois dans le quartier Saint-Sauveur de Québec, 1930-1980

Vivre son quartier, vivre sa ville au cœur du XXe siècle: modes d’expression de la culture urbaine en milieu populaire québécois dans le quartier Saint-Sauveur de Québec, 1930-1980

Vivre son quartier, vivre sa ville au cœur du XXe siècle: modes d’expression de la culture urbaine en milieu populaire québécois dans le quartier Saint-Sauveur de Québec, 1930-1980

Vivre son quartier, vivre sa ville au cœur du XXe siècle: modes d’expression de la culture urbaine en milieu populaire québécois dans le quartier Saint-Sauveur de Québec, 1930-1980s

| Ajouter

Référence bibliographique [226]

Gilbert, Dale. 2011. «Vivre son quartier, vivre sa ville au cœur du XXe siècle: modes d’expression de la culture urbaine en milieu populaire québécois dans le quartier Saint-Sauveur de Québec, 1930-1980». Thèse de doctorat, Québec, Université Laval, Département d’histoire.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette thèse examine [l]es transformations de la culture urbaine en milieu populaire québécois dans le quartier Saint-Sauveur de Québec entre 1930 et 1980; plus précisément l’évolution de l’expérience du quartier et de la ville de ses résidants qui ne le quittèrent pas, du moins définitivement, ou qui vécurent ces changements en tout ou en partie avant de le faire.» (p. i)

Questions/Hypothèses :
L’auteur pose deux questions : «Que signifiait vivre dans le quartier Saint-Sauveur de Québec au cœur du siècle dernier? Que nous apprend l’étude de ce quartier sur l’évolution de l’expérience du quartier et de la ville dont a témoigné la culture urbaine en milieu populaire québécois entre 1930 et 1980?» (p. 26)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Le corpus de recherche se compose «[…] de trente hommes et femmes ayant demeuré dans ce quartier pendant la période étudiée […].» (p. i) «Au total, 12 hommes et 18 femmes composent le corpus. […] L’année de naissance moyenne des 30 membres du corpus est 1932. Le spectre des âges au moment de l’entretien allait d’un homme de 58 ans à une femme de 90 ans.» (p. 56) De plus, l’auteur a utilisé des recensements, des fonds d’archives paroissiaux, les archives municipales de la Ville de Québec et des données documentaires diverses.

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


L’auteur a «[…] examiné quatre facettes d’une culture urbaine qui [lui] sont apparues les plus susceptibles de révéler l’essence de l’expérience du quartier et de la ville. Il s’agit des trajectoires résidentielles, des pratiques associées à la consommation et aux loisirs, aux divertissements et à la vie communautaire et associative, des sociabilités et finalement du rapport identitaire à l’espace vécu et des représentations sur le milieu de vie et sur les autres espaces urbains. L’évolution de cette expérience entre 1930 et 1980 révèle une part notable de libre choix dans les trajectoires résidentielles, une redéfinition des rapports à la proximité et à l’accessibilité physique, un étiolement des sociabilités et la place centrale que conserve la paroisse au cœur du rapport identitaire à l’espace vécu et des représentations sur le milieu de vie et sur d’autres espaces urbains. Des facteurs modelant cette expérience traversent plusieurs des quatre facettes étudiées, soit les revenus des ménages, l’homogénéité sociodémographique et socioéconomique du quartier Saint-Sauveur, la localisation de ce dernier dans la ville de même que l’institution paroissiale.» (p. i)