Triade noire, personnalité limite et maltraitance émotionnelle chez les adolescents : le rôle médiateur de la mentalisation

Triade noire, personnalité limite et maltraitance émotionnelle chez les adolescents : le rôle médiateur de la mentalisation

Triade noire, personnalité limite et maltraitance émotionnelle chez les adolescents : le rôle médiateur de la mentalisation

Triade noire, personnalité limite et maltraitance émotionnelle chez les adolescents : le rôle médiateur de la mentalisations

| Ajouter

Référence bibliographique [21931]

Leclerc, Camille. 2020. «Triade noire, personnalité limite et maltraitance émotionnelle chez les adolescents : le rôle médiateur de la mentalisation». Mémoire doctoral, Québec, Université Laval, École de psychologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cette étude porte sur la triade noire (TN) de la personnalité qui se compose du narcissisme, de la psychopathie et du machiavélisme. Plus particulièrement, l’étude «a pour premier objectif d’explorer les associations entre les construits de la triade noire et la personnalité limite. Le deuxième objectif est d’examiner la présence de déficits de mentalisation et de maltraitance émotionnelle chez les adolescents d’échantillons clinique et non clinique, ainsi que l’association entre ces variables et les construits de personnalité à l’étude.» (p. ii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«La présente étude comporte deux échantillons, le premier étant un échantillon clinique et le second un échantillon non clinique. Les participants de l’échantillon clinique sont 73 adolescents âgés de 12 à 21 ans […], qui consultent pour diverses difficultés d’ordre psychologiques et/ou psychiatriques […]. Cet échantillon est composé à 71% de filles et 29% de garçons. […] Les participants sont recrutés au sein de deux milieux: le Service de consultation de l’école de psychologie (SCEP) et le Centre de pédopsychiatrie du Sacré-Cœur. Dans le cadre des analyses descriptives, ce groupe clinique sera comparé à un échantillon composé au total de 672 adolescents âgés entre 12 et 21 ans […] provenant de la communauté. Cet échantillon est composé à 46% de filles et 36% de garçon. […] Ces adolescents ont été recrutés à l’Université Laval et dans plusieurs écoles […].» (p. 17-18)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les résultats confirment une forte association entre les trois construits de la TN et une association modérée entre la personnalité limite et la TN. Les résultats révèlent que la mentalisation joue un rôle médiateur dans la relation entre la personnalité limite et la maltraitance émotionnelle. De plus, les résultats suggèrent que la mentalisation pourrait également jouer un rôle protecteur dans la relation entre la maltraitance émotionnelle et le machiavélisme.» (p. ii) Plus spécifiquement, les résultats «montrent que la maltraitance émotionnelle paternelle, mais non maternelle, a pour effet indirect de réduire le machiavélisme, via une augmentation de l’intérêt/curiosité envers les états mentaux.» (p. 31) De plus, les résultats «montrent que le FR [fonctionnement réflexif] explique la relation entre la maltraitance émotionnelle tant maternelle que paternelle et les traits de personnalité limite. Autrement dit, les adolescents rapportant plus de maltraitance émotionnelle maternelle et paternelle présenteraient plus de traits de personnalité limite, ce qui serait expliqué par une augmentation de la confusion par rapport aux états mentaux. L’effet direct de la maltraitance émotionnelle maternelle sur les traits de personnalité limite est marginalement significatif, alors que l’effet direct de la maltraitance émotionnelle paternelle est non significatif. […] Les résultats montrent toutefois que dans l’échantillon clinique, les adolescents rapportant plus de maltraitance émotionnelle paternelle présentent également plus de traits psychopathiques.» (p. 32-33)