Étude exploratoire des acquis liés à la participation à un atelier de médiation culturelle par un groupe de parents de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Étude exploratoire des acquis liés à la participation à un atelier de médiation culturelle par un groupe de parents de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Étude exploratoire des acquis liés à la participation à un atelier de médiation culturelle par un groupe de parents de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Étude exploratoire des acquis liés à la participation à un atelier de médiation culturelle par un groupe de parents de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuves

| Ajouter

Référence bibliographique [21851]

Vitale, Isabel. 2020. «Étude exploratoire des acquis liés à la participation à un atelier de médiation culturelle par un groupe de parents de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve». Thèse de doctorat, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de psychologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif du présent projet de recherche [est] d’identifier les retombées au long terme d’une démarche de création artistique chez les participants de l’atelier Créer à partir de soi. Le premier axe sur lequel s’est appuyée notre réflexion consistait en la notion de potentiel créateur global, qui fait référence à la manifestation de la créativité dans toutes sphères de l’expérience humaine. Parallèlement, nous souhaitions déterminer si ces ateliers contribuaient à l’atteinte des objectifs de médiation culturelle de l’organisme Petits Bonheurs qui les offrait.» (p. 93)

Questions/Hypothèses :
Il était attendu que «de la même manière qu’elle développe chez le visiteur d’une exposition la sensibilité, la subjectivité, le sens critique et éventuellement la pratique, l’expérience artistique accroît l’expressivité et le pouvoir d’agir des personnes et des groupes en situation d’exclusion (Belfiore, Bennett et Bernard, dans Lafortune, 2012, p. 10).» (p. 3)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Les cinq sujets de cette étude proviennent des deux groupes ayant participé aux activités de médiation culturelle offerts par l’organisme Petits Bonheurs, plus spécifiquement à l’atelier Créer à partir de soi, qui se sont déroulées à la maison des familles de Mercier et au Carrefour Parenfants dans Hochelaga-Maisonneuve. Il s’agit de femmes adultes qui habitaient alors le quartier desservi par les organismes partenaires.» (p. 24)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Huit thèmes ont émergé de l’expérience de l’atelier Créer à partir de soi (un répit bénéfique; un atelier rempli de défis; la créativité, un outil du quotidien; l’importance d’être en groupe; les œuvres, mementos doux-amers; l’importance d’un bon guide qui sait communiquer sa passion; la créativité en héritage et finalement, pérennité des acquis). Plus spécifiquement au sujet de la famille, le thème un répit bénéfique est mis de l’avant par les participantes de l’atelier. En effet, «[t]outes ces femmes, aux prises avec les responsabilités de la vie familiale ou du travail et composant parfois avec des difficultés au point de vue de la santé, des finances ou des relations, ont pu mettre entre parenthèses leurs préoccupations le temps des ateliers. Ces mères, et grand-mères, expliquent comment leurs besoins à elles passent souvent en dernier. L’une raconte, par exemple, qu’elle ne prend même plus la peine d’essayer les vêtements qu’elle s’achète, par manque de temps. Dans ce contexte, les ateliers sont alors devenus un espace sacré qui leur était réservé.» (p. 65-66)