Entre vulnérabilité et résilience : validation québécoise d’un outil d’évaluation du sentiment de compétence chez des parents québécois ayant des enfants de 5 ans ou moins

Entre vulnérabilité et résilience : validation québécoise d’un outil d’évaluation du sentiment de compétence chez des parents québécois ayant des enfants de 5 ans ou moins

Entre vulnérabilité et résilience : validation québécoise d’un outil d’évaluation du sentiment de compétence chez des parents québécois ayant des enfants de 5 ans ou moins

Entre vulnérabilité et résilience : validation québécoise d’un outil d’évaluation du sentiment de compétence chez des parents québécois ayant des enfants de 5 ans ou moinss

| Ajouter

Référence bibliographique [21849]

Côté, Denise et Lacharité, Carl. 2021. «Entre vulnérabilité et résilience : validation québécoise d’un outil d’évaluation du sentiment de compétence chez des parents québécois ayant des enfants de 5 ans ou moins». Dans Vulnérabilités et familles , sous la dir. de Carl Lacharité et Milot, Tristan, p. 212-226. Trois-Rivières (Québec): Éditions CEIDEF.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Ce chapitre a pour objectif d’explorer l’utilisation d[u] questionnaire [l’Échelle du sentiment de compétence parentale (ESCP)] en recherche et en intervention auprès de parents de jeunes enfants de même que l’utilité de cet indicateur dans le développement des connaissances sur la vulnérabilité et la résilience dans l’exercice de rôle de parent.» (p. 215)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’Échelle du sentiment de compétence parentale (ÉSCP) est une adaptation québécoise du Parenting Sense Of Competence (PSOC: Gibaud & Wallston, 1978) en version abrégée, validée lors de l’Enquête québécoise sur l’expérience des parents d’enfants de 0 à 5 ans (EQEPE: Lavoie et Fontaine, 2016) menée auprès de 14 905 parents par l’ISQ [Institut de la statistique du Québec].» (p. 215)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


L’autrice et l’auteur décrivent les différentes étapes de l’adaptation, de l’utilisation et de l’analyse des résultats de l’ESCP par l’ISQ. Ils concluent que «cette étude permet de mettre en relief la contribution d’un outil d’auto-évaluation du sentiment de compétence parentale à la compréhension des enjeux auxquels font face des parents de jeunes enfants. Cette contribution est, sur un premier plan, de nature conceptuelle et scientifique. Aucune étude d’envergure n’avait, jusqu’à maintenant, été réalisée pour établir le construit d’un questionnaire permettant à des mères et des pères de jeunes enfants de décrire la façon dont ils se sentent compétents dans l’exercice de leur rôle. Cette étude vient donc combler une lacune importante sur ce plan. Ainsi, les chercheurs disposent maintenant d’un outil dont on connaît certaines des propriétés psychométriques de base pour poursuivre le développement de connaissances sur l’expérience parentale, en particulier sur ce qui contribue à fragiliser ou encore à soutenir et renforcer leur capacité à se sentir compétent dans l’exercice de leur rôle.» (p. 223-224)