Un modèle inspirant pour soutenir la réussite d’élèves autochtones en milieu urbain : le projet Petapan

Un modèle inspirant pour soutenir la réussite d’élèves autochtones en milieu urbain : le projet Petapan

Un modèle inspirant pour soutenir la réussite d’élèves autochtones en milieu urbain : le projet Petapan

Un modèle inspirant pour soutenir la réussite d’élèves autochtones en milieu urbain : le projet Petapans

| Ajouter

Référence bibliographique [21386]

Aurousseau, Emmanuelle , Couture, Christine, Pulido, Loïc , Jacob, Élisabeth, Lavoie, Constance, Duquette, Catherine, Bizot, Dominic, Pacmogda, Pascaline et Blouin, Lauriane. 2021. «Un modèle inspirant pour soutenir la réussite d’élèves autochtones en milieu urbain : le projet Petapan ». Education et francophonie, vol. 49, no 1, p. 71-94.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Mis en œuvre à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay […], le projet Petapan a été conçu à l’initiative de parents autochtones, appuyés par le Centre d’amitié autochtone du Saguenay, pour soutenir la réussite de leurs enfants qui fréquentent une école de quartier en milieu urbain. […] Le principal objectif de ce projet est de soutenir la réussite des élèves autochtones tout en offrant une occasion de rencontre et de partage culturel à toute la communauté scolaire: personnel de l’école, élèves et parents du quartier.» (p. 74)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Dans le cadre de cette étude, les auteurs ont «recueill[i] les témoignages de six parents d’élèves autochtones, de quatre gestionnaires, de sept enseignantes travaillant directement avec les élèves autochtones, de quatre animateurs et animatrices de langues et de cultures, de six enseignantes n’ayant pas d’élèves autochtones dans leur classe au moment de la collecte de données, de huit membres des services professionnels complémentaires et de six membres du personnel scolaire, pour un total de 41 personnes.» (p. 79)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«[L]e modèle du projet Petapan propose une lecture écosystémique de l’intervention éducative prenant en compte les individus, leurs rôles, leurs relations, leurs pratiques et leurs réalisations.» (p. 80) Pour ce faire, les auteurs présentent l’ontosystème, le microsystème, le mésosystème, l’exosystème, et le macrosystème, qui agissent tous en relation au sein de l’écosystème de l’élève. Il semblerait que «[la] vision écosystémique permet de comprendre l’interdépendance des différents systèmes en action et de prendre conscience qu’une même pratique éducative n’aura pas la même incidence selon son contexte de mise en œuvre auprès d’un enfant autochtone ou d’un enfant allochtone qui évolue chacun dans des contextes culturels différents.» (p. 86) En conclusion, les auteurs déclarent que «le soutien à la réussite d’élèves autochtones en milieu urbain est un projet collectif auquel toutes les personnes d’un milieu éducatif sont conviées, dans un mouvement d’enrichissement mutuel. À ce propos, les personnes engagées [dans ce projet] soulignent l’enrichissement résultant de cette ouverture à l’autre et les retombées pour tous les élèves. Les parents autochtones témoignent de la fierté que génère cette initiative pour eux et leurs enfants.» (p. 88)