L’efficacité des interventions éducatives de groupe à l’intention des parents qui vivent une séparation conflictuelle : une méta-analyse

L’efficacité des interventions éducatives de groupe à l’intention des parents qui vivent une séparation conflictuelle : une méta-analyse

L’efficacité des interventions éducatives de groupe à l’intention des parents qui vivent une séparation conflictuelle : une méta-analyse

L’efficacité des interventions éducatives de groupe à l’intention des parents qui vivent une séparation conflictuelle : une méta-analyses

| Ajouter

Référence bibliographique [21201]

Bussières, Ève-Line, Godbout, Elisabeth, Lachance, Véronique et Drapeau, Sylvie. 2020. «L’efficacité des interventions éducatives de groupe à l’intention des parents qui vivent une séparation conflictuelle : une méta-analyse ». Psychologie canadienne / Canadian Psychology.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif principal de cette méta-analyse est de préciser l’efficacité des programmes d’intervention de groupe auprès des parents vivant une séparation conflictuelle sur des indicateurs de parentalité et de coparentalité (coopération et conflit). La présente méta-analyse vise également à vérifier l’effet modérateur de différentes variables associées à l’intervention et aux participants, telles que les modalités d’intervention […], les caractéristiques de l’échantillon […], et les caractéristiques méthodologiques des études […].» (p. 3)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«La recherche portait sur une période allant du 1er janvier 1970 au 1er juillet 2017. La recension systématique a été réalisée selon deux méthodes. Premièrement, les moteurs de recherche pertinents ont été interrogés: PsycINFO. PubMed Centra, Social Work Abstracts, Psychology and Behavioural Sciences Collection, Westlaw, HeinOnline, CAIRN, FAmili@.» (p. 4) Au final, «ce sont 25 études qui ont été incluses dans la présente méta-analyse, à savoir 26 échantillons indépendants totalisant 4275 participants.» (p. 6)

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Les résultats suggèrent que les programmes d’intervention de groupe auprès des parents en situation de séparation conflictuelle sont efficaces pour améliorer la parentalité et la coparentalité, dans une ampleur d’effet qui est cependant faible. […] Toutefois, l’ampleur d’effet augmente significativement lorsque le programme inclut à la fois des composantes d’éducation parentale et des exercices pratiques. […] À titre d’exemple, [d’après l’étude de Torkia (2012),] les parents québécois en situation de séparation qui désirent être entendus par le tribunal doivent assister à une séance d’information gratuite dispensée conjointement par une personne du milieu juridique et un intervenant psychosocial. Cette séance a pour objectifs d’informer les parents sur le choc que représente la séparation, tant pour eux-mêmes que pour leur enfant, de recevoir de l’information concernant l’exercice du rôle parental postséparation ainsi que des informations légales. […] Cette séance n’a, à notre connaissance, jamais fait l’objet d’une évaluation portant sur son impact sur des indicateurs de coparentalié ou de parentalité. […] Dans un souci d’optimiser les effets de cette séance d’information et, plus largement, d’améliorer les programmes basés uniquement sur la présentation d’informations, on pourrait envisager d’offrir une séance complémentaire incluant des exercices pratiques. [Ainsi, cette] séance bonifiée aurait davantage le potentiel d’influencer positivement l’établissement de la parentalité et de la coparentalité postséparation, des processus que l’on sait associés à l’adaptation des enfants.» (p. 10)