Saut de l’ange : l’expérience de la migration urbaine dans le discours des collégiens québécois

Saut de l’ange : l’expérience de la migration urbaine dans le discours des collégiens québécois

Saut de l’ange : l’expérience de la migration urbaine dans le discours des collégiens québécois

Saut de l’ange : l’expérience de la migration urbaine dans le discours des collégiens québécoiss

| Ajouter

Référence bibliographique [2116]

Bourque, Claude Julie. 2008. «Saut de l’ange : l’expérience de la migration urbaine dans le discours des collégiens québécois». Dans Jeunes et dynamiques territoriales. Tome 1 : Migrations , sous la dir. de Madeleine Gauthier et Leblanc, Patrice, p. 271-284. Québec: Les Presses de l’Université Laval - Les Éditions de l’IQRC.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Notre objectif est de comprendre comment les étudiants vivent l’expérience de la migration régionale et comment celle-ci influence leur cheminement dans leur programme d’études. » (p. 272)

Questions/Hypothèses :
« Notre hypothèse de départ est que la migration a certainement un impact majeur sur la vie des étudiants tout en n’étant pas un élément nuisible à la persévérance dans le cadre des études postsecondaires. » (pp. 272-273)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
8 étudiants ayant migré d’une zone urbaine moins dense à une zone urbaine plus dense dans le but d’entreprendre des études collégiales en technique de laboratoire à l’automne 2000 et dont c’est la première expérience de vie à l’extérieur du foyer familial

Instruments :
Entrevues semi-directives et questionnaires socio-démographiques

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Au moment d’entreprendre des études collégiales, « [...] plusieurs étudiants doivent parfois quitter leur région d’origine pour avoir accès au programme technique de leur choix. Plusieurs de ces jeunes se voient alors confrontés à une triple difficulté d’adaptation : à la structure et à la pédagogie du régime collégial, à un environnement urbain différent de leur milieu d’origine et à une première expérience de vie hors du foyer familial. » (p. 272) Cet article tente de comprendre « [...] l’expérience de la migration et ses impacts sur la performance et la persévérance des jeunes au collégial [...]. » (271) En faisant l’analyse de l’expérience de vie de huit jeunes en situation de migration, l’auteur met en relief les difficultés propres à cette expérience - par exemple les difficultés affectives liées à l’éloignement de l’encadrement familial -, les aspects de la motivation et de l’engagement des jeunes envers ce projet et les ressources dont ils disposent, notamment les ressources dans l’environnement socio-affectif et familial.