Le soutien à domicile et aux proches aidants : une incursion nécessaire de la philanthropie ?

Le soutien à domicile et aux proches aidants : une incursion nécessaire de la philanthropie ?

Le soutien à domicile et aux proches aidants : une incursion nécessaire de la philanthropie ?

Le soutien à domicile et aux proches aidants : une incursion nécessaire de la philanthropie ?s

| Ajouter

Référence bibliographique [21151]

Dumais, Lucie, Gazzoli, Patricia, Jetté, Christian et Lefèvre, Sylvain. 2018. Le soutien à domicile et aux proches aidants : une incursion nécessaire de la philanthropie ?. Montréal: Université du Québec à Montréal, Observatoire PhiLab.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Dans ce texte, les auteurs présentent leurs constats concernant leur réflexion au sujet des solidarités publiques et privées pour le soutien à domicile et aux proches aidants qui font l’objet de leur recherche en cours.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


Les analyses permettent de constater que dans «la reconfiguration des responsabilités entre la “famille” et l’État, le redéploiement des rôles exige plus qu’un refinancement: il en va des représentations que l’on se fait de la solidarité publique (invoquant l’État et les formes de services publics) et de la solidarité privée (incombant aux familles, aux voisins, aux bénévoles). En outre, la définition des métiers de la relation et du care est en plein développement et les recherches montrent à quel point ceux-ci cachent une part invisible, tout autant que des paradoxes […]. Ainsi, au cœur de la proche aidance subsiste une charge émotionnelle de la part des membres d’une famille ou de conjoints-es vis-à-vis ce qui relève du privé, du lien ou de la responsabilité. La signification forte du lien familial explique en quoi le soutien des proches demeure souvent un incontournable, voire un insubstituable. La connaissance intime des personnes, leurs rapports intenses, comme leurs conflits larvés et les risques de maltraitance indiquent à quel point le rôle des proches est loin d’être universel et homogène. Enfin, les ramifications nombreuses de la vie à domicile au quotidien – allant des soins, à l’hygiène, à l’alimentation, aux aides techniques adaptées, au transport, au soutien moral et psychologique, à l’information et l’accès aux autres services – dépassent largement l’image classique des soins professionnels requis dans notre système de santé universel.» (p. 2)