Progression des femmes et mixité dans les services correctionnels au Québec : des transformations possibles ?

Progression des femmes et mixité dans les services correctionnels au Québec : des transformations possibles ?

Progression des femmes et mixité dans les services correctionnels au Québec : des transformations possibles ?

Progression des femmes et mixité dans les services correctionnels au Québec : des transformations possibles ?s

| Ajouter

Référence bibliographique [21146]

Brière, Sophie, Pellerin, Antoine, Laflamme, Anne-Marie et Laflamme, Julie-Maude. 2020. «Progression des femmes et mixité dans les services correctionnels au Québec : des transformations possibles ? ». Relations industrielles / Industrial Relations, vol. 75, no 1, p. 29-51.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cette recherche tente de déterminer si la mixité dans les services correctionnels «permet de réduire les inégalités de genre au travail, car cette progression pourrait cacher de nouvelles formes de domination. Cette recherche souhaite également découvrir si cette progression repose uniquement sur les capacités des femmes à s’adapter à un milieu de travail traditionnellement masculin ou si ce milieu s’est véritablement transformé en termes de climat de travail, de gestion des ressources humaines et de processus de travail.» (p. 31) L’article aborde notamment les aménagements qui ont été faits au sujet de la conciliation famille-travail dans ces services correctionnels.

Questions/Hypothèses :
L’étude tente de «répondre aux questions suivantes: [q]uels sont les changements dans les pratiques organisationnelles qui ont facilité cette progression et rétention?; [E]st-ce que la plus grande mixité a permis une réelle transformation organisationnelle sur le plan de la coexistence des genres dans un nouvel espace de travail?» (p. 30-31)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Un total de 43 personnes ont été rencontrées par l’entremise de 10 groupes nominaux et 4 entrevues individuelles regroupant 26 agentes, 12 agents et 4 gestionnaires (deux hommes et deux femmes).» (p. 37) Ceux-ci ont été sélectionnés dans certains établissements de services correctionnels du Québec.

Instruments :
- Guide d’entretien semi-directif
- Guide d’entretien de groupe

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Globalement, les résultats indiquent que l’augmentation du nombre d’agentes a engendré des changements au sein des centres de détention. Au niveau de la culture organisationnelle, on constate une certaine évolution des mentalités qui se traduit par une diminution du paternalisme, une valorisation de la relation entre les pairs et une amélioration du climat de travail. Pour la conciliation travail-famille, des horaires stables et des accommodements ont été mis en place, tout en évitant une forte reproduction de la division sexuelle du travail dans les tâches et équipes de travail, puisqu’elles sont les mêmes pour les femmes et les hommes.» (p. 37-38) En outre, «[c]onformément au régime québécois d’assurance parentale et aux conventions collectives, des mesures sont prévues pour le congé parental et un retrait préventif est possible pour les femmes […]. En revanche, les résultats indiquent que la gestion des horaires atypiques avec des enfants n’est pas toujours facile et repose sur le réseau personnel de soutien. […] Néanmoins, des personnes ont mentionné qu’il était toujours possible de requérir des mesures d’accommodements […].» (p. 40)