Portrait des ménages en Jamésie

Portrait des ménages en Jamésie

Portrait des ménages en Jamésie

Portrait des ménages en Jamésies

| Ajouter

Référence bibliographique [21083]

Ouedraogo, Mady. 2019. Portrait des ménages en Jamésie. Chibougamau (Québec): Centre régional de santé et de services sociaux de la Baie-James, Direction de la santé publique, Chiffres clés, no 17.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Ce profil des ménages a pour but de permettre aux intervenants, gestionnaires, et partenaires de mieux cerner les caractéristiques des ménages jamésiens, les enjeux liés à leur évolution et des écarts de revenus.» (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Les données utilisées pour ce document sont tirées des Recensements de la population de Statistique Canada de 1996 et de 2016.

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Les résultats suivants peuvent être constatés concernant les ménages en Jamésie: «[l]e vieillissement de la population et le changement dans les modes de vie sont le moteur principal de la transformation dans les ménages en Jamésie. Le nombre de ménages dans la région a diminué d’environ 9 % entre 1996 et 2016, alors qu’il a augmenté de 25 % au Québec durant la même période. En 2016, les ménages composés de couples sans enfants et de personnes seules sont les plus nombreux en Jamésie. L’évolution des ménages d’une seule personne et de l’ensemble des ménages montre des disparités importantes entre les municipalités jamésiennes. En vingt ans, l’évolution des ménages dans la région montre: Une croissance marquée des ménages de personnes seules et de couples sans enfants. Une diminution considérable des ménages de couples avec enfants. Même si plus de la moitié des ménages jamésiens gagnent 60 000 $ et plus après impôts, des inégalités persistent entre les ménages les plus aisés et les ménages les plus modestes.» (p. 1) On compte aussi une légère croissance des ménages monoparentaux. En effet, en «2016, la région comptait 535 ménages monoparentaux, soit 9 % de l’ensemble des ménages. En 20 ans, le nombre des foyers monoparentaux a augmenté de 22 % soit 95 ménages de plus qu’en 1996.» (p. 2)