Utilisation de l’enseignement parental interactif Web pour implanter l’extinction graduée afin d’améliorer le sommeil d’enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme

Utilisation de l’enseignement parental interactif Web pour implanter l’extinction graduée afin d’améliorer le sommeil d’enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme

Utilisation de l’enseignement parental interactif Web pour implanter l’extinction graduée afin d’améliorer le sommeil d’enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme

Utilisation de l’enseignement parental interactif Web pour implanter l’extinction graduée afin d’améliorer le sommeil d’enfants ayant un trouble du spectre de l’autismes

| Ajouter

Référence bibliographique [21050]

Paradis, Jasmine. 2017. «Utilisation de l’enseignement parental interactif Web pour implanter l’extinction graduée afin d’améliorer le sommeil d’enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, École de psychoéducation.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Ce mémoire vis[e] à évaluer l’efficacité d’une intervention d’extinction graduée enseignée aux parents par le biais d’une formation interactive Web afin d’améliorer le sommeil chez des enfants ayant un TSA [trouble du spectre de l’autisme].» (p. 34)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Trois enfants ayant un TSA ont participé à l’étude avec un de leur parent. Les participants devaient répondre aux critères d’inclusion suivants: être âgé entre 3 et 6 ans, avoir un diagnostic de TSA et présenter des problèmes de sommeil de l’ordre de comportements problématiques au coucher au minimum six soirs par semaine. [...] Le recrutement s’est fait à la clinique de développement du CHU [centre hospitalier universitaire] Sainte-Justine et par l’entremise d’une annonce sur les médias sociaux.» (p. 12)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


L’étude «n’a pas permis de conclure qu’une formation interactive Web enseignant l’extinction graduée permettrait d’améliorer le sommeil chez des enfants ayant un TSA. Un changement dans l’intervention du parent au début du niveau de base a fait en sorte que le sommeil [du premier participant] s’est nettement amélioré avant la mise en place de l’intervention. [...] Les parents de ce premier participant rapportent une bonne appréciation de la formation en ligne [...]. Chez le deuxième participant [...], le suivi de la formation en ligne par les parents n’a entraîné aucun changement dans les comportements problématiques, les interactions parent-enfant et la latence d’endormissement. [L]es parents ont apprécié l’intervention apprise ainsi que sa modalité d’enseignement. Cependant, selon le formulaire d’implantation de l’intervention, le suivi de la formation en ligne n’a pas été suffisant pour inciter cette famille à persévérer dans la mise en place de l’intervention qui y était proposée. Pour [l]e troisième participant, le traitement ne semble pas associé à une amélioration des comportements problématiques, des interactions parent-enfant ou de la latence d’endormissement. [L]es parents ont tout de même apprécié la formation. Le calcul de l’intégrité de la mise en place de l’intervention fait ressortir qu’elle n’était pas optimale, mais suffisante à une bonne mise en place du traitement par les parents de cette famille.» (p. 25)