Styles d’attachement et perceptions de soi et des autres de jeunes adultes ayant été hébergés en famille d’accueil

Styles d’attachement et perceptions de soi et des autres de jeunes adultes ayant été hébergés en famille d’accueil

Styles d’attachement et perceptions de soi et des autres de jeunes adultes ayant été hébergés en famille d’accueil

Styles d’attachement et perceptions de soi et des autres de jeunes adultes ayant été hébergés en famille d’accueils

| Ajouter

Référence bibliographique [20971]

Tremblay, Anne-Louise. 2019. «Styles d’attachement et perceptions de soi et des autres de jeunes adultes ayant été hébergés en famille d’accueil». Mémoire de maîtrise, Chicoutimi (Québec), Université du Québec à Chicoutimi, Unité d’enseignement en travail social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette étude vise à identifier le style d’attachement ainsi que la perception de soi et des autres de jeunes ayant été hébergés en famille d’accueil.» (p. 37)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de huit jeunes adultes québécois âgés entre 18 et 35 ans et «ayant vécu au moins une expérience de placement dans un milieu de vie substitut au cours de leur enfance ou leur adolescence.» (p. 37)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


À la lumière de ses recherches, l’auteure aborde les résultats sous quatre aspects, soit la représentation de soi des répondants, la représentation des autres, les styles d’attachement des répondants ainsi que les stratégies utilisées pour favoriser la création de liens affectifs. À cet effet, elle mentionne que «[d]’après leurs expériences en milieux d’accueil, qui ont donné lieu à l’établissement de liens affectifs satisfaisants avec les parents d’accueil, les répondants ont été en mesure d’identifier les stratégies adoptées par ces derniers afin de favoriser l’établissement de tels liens. La stratégie qui est ressortie le plus souvent demeure l’écoute (n=5). [I]l a été observé que les enfants placés auprès de parents d’accueil plus sensibles à leurs besoins démontraient davantage de comportements relatifs à une sécurité d’attachement[.] Dans le même sens, une bonne communication (n=3) ainsi que la patience (n=3) chez les parents d’accueil ont également été désignées comme des stratégies ou qualités favorisant l’établissement d’un lien affectif. […] Les répondants considèrent également que les parents doivent intégrer les jeunes qu’ils accueillent au sein de leur dynamique familiale (n=2), ce qui est associé par les auteurs au développement d’une sécurité d’attachement chez ces derniers […]. À l’inverse, le fait d’être considéré comme de passage affecterait négativement l’attachement que développent les enfants placés […].» (p. 108-109)